fbpx Skip to main content

Les réseaux sociaux et les plateformes de streaming ont rendu omniprésents les contenus en langue anglaise si bien que l’anglais s’intègre toujours davantage dans notre environnement de tous les jours.

Pour autant, beaucoup de professionnels ne maitrisent toujours pas assez cette langue pour pouvoir l’employer dans leur activité avec aisance. C’est un véritable inconvénient car la maîtrise de l’anglais apporte de réels avantages, et l’entrepreneur n’échappe pas à cette règle. Maîtriser l’anglais est un énorme atout pour l’entrepreneur et ce à plus d’un titre.

Formalizi vous détaille cinq bonnes raisons (mais il y en a beaucoup plus !) de maîtriser l’anglais lorsque l’on lance son entreprise.

Pourquoi maîtriser l'anglais quand on est entrepreneur

Résumé de l’article

L'anglais est nécessaire pour lancer son entreprise à l'international

Il sera bien évidemment plus simple pour vous de déployer votre entreprise en Europe ou à l’international si vous maîtriser l’anglais.

L'anglais permet de dynamiser l'image de l'entreprise

Une communication dynamique en anglais vous permettra bien souvent d’améliorer votre image de marque et de faire rayonner votre entreprise au-delà des frontières françaises.

En savoir plus

L'anglais donne accès à de nouvelles ressources

L’anglais vous permettra d’accéder à des données vous aidant à la prise de décisions : analyses de marché globales, informations financières d’investissement…

L'anglais permet de renforcer la communication

En tant qu’entrepreneur, il sera important de pouvoir échanger en anglais, surtout lorsque votre entreprise prendra de l’ampleur. Il faudra alors pouvoir communiquer avec des investisseurs, des clients ou des fournisseurs étrangers.

En savoir plus

La progression est rapide

Le dernier gros avantage de l’anglais est d’être une langue plutôt accessible, dont la courbe de progression est très rapide !

En savoir plus

1. L’anglais est nécessaire pour lancer son entreprise à l’international

Une entreprise n’a pas forcément à viser l’international pour être florissante si le marché français semble suffisant pour permettre une croissance de l’entreprise.

Mais l’entrepreneur qui envisage de se lancer dans des pays étranger pourra en tirer des bénéfices importants, notamment parce que cela lui ouvre de nouveaux marchés et donc autant de potentiel de croissance. Grâce à l’Union européenne et au marché unique, il est aujourd’hui très facile pour un entrepreneur français de vendre ses produits dans tous les pays d’Europe, mais il lui est aussi possible de viser les pays du monde entier.

Reste toutefois la barrière de la langue. Commercer dans des pays étrangers aussi différents que l’Allemagne, Italie, ou encore l’Islande nécessite de pouvoir communiquer avec les interlocuteurs locaux.

L’anglais sera alors la langue à utiliser pour vos échanges futurs. En effet, l’anglais est indubitablement la langue officielle des affaires dans le monde et deux personnes de nationalités différentes peuvent s’entendre en parlant ce langage commun qu’est l’anglais.

De ce point de vue, l’anglais n’est pas qu’une compétence secondaire qu’il faut sous-estimer : vous aurez beaucoup de mal à vous exporter sans la maitrise de cette langue.

2. L’anglais permet de dynamiser l’image de l’entreprise

Une entreprise n’a pas forcément besoin de s’exporter à l’international pour avoir à soigner son image anglophone, bien au contraire ! Il peut être intéressant pour une entreprise implantée encore uniquement en France de réfléchir à rendre sa communication plus multi-culturelle, de manière à intéresser de potentiels clients qui viendraient de pays étrangers.

Par exemple, mettre à disposition sur le site web de l’entreprise certaines informations en anglais pourra offrir un avantage par rapport à des concurrents qui ne proposeront pas ce genre d’informations.

De même, cultiver une image multi-culturelle peut donner à l’entreprise une envergure internationale ce qui est plus à même de convaincre des partenaires du potentiel de l’entreprise.

En maîtrisant l’anglais, l’entrepreneur peut aider à cultiver cette image qui lui donnera davantage de crédibilité.

3. L’anglais donne accès à de nouvelles ressources pour la prise de décision

Savoir lire et comprendre l’anglais professionnel donne accès à une quantité presque illimitée d’informations et de données qui sont fondamentales pour anticiper les évolutions économique. L’entrepreneur peut consulter la presse généraliste et la presse spécialisée, les ouvrages de gestion, les bases de données en langue anglaise…

En d’autres mots, par rapport à un entrepreneur ne parlant pas anglais, il sera bien plus informé et plus à même d’anticiper les opportunités pour son entreprise ou les risques qui peuvent toucher son marché.

Il pourra par exemple réaliser des études de marché plus extensives ou des veilles concurrentielles, en se basant sur des exemples d’entreprises avec un modèle économique similaire dans des marchés étrangers et en surveillant leurs évolutions.

L’anglais sera alors nécessaire car l’information sur ces entreprises (financières, économiques) seront très rarement en français mais seront par contre souvent accessibles en anglais.

4. L’anglais permet de renforcer la communication de l’entrepreneur

Lorsque l’activité de l’entreprise s’étend, l’entrepreneur aura de plus en plus d’interlocuteurs et de partenaires : des investisseurs, des fournisseurs, des distributeurs, des employés…

Or, dans chaque rapport avec ces interlocuteurs, l’entrepreneur doit soigner sa communication car il représente son entreprise et donc lui confère une partie de sa crédibilité.

Savoir communiquer et échanger en anglais, à l’oral comme à l’écrit, est de ce point de vue un gage de sérieux et de compétence. Il lui faut savoir manipuler de nombreux termes anglophones qui sont aujourd’hui omniprésent dans la langue française des affaires (EBITDA, Business model, Pitch…) mais il doit aussi être capable de ne pas être désarçoné face à un interlocuteur étranger qui ne peut que lui parler en anglais. L’anglais est une compétence qui est de plus en plus demandé pour les salariés, un entrepreneur n’échappe pas à cette tendance.

5. La progression est rapide

L’anglais n’est pas une langue très difficile. Pour un novice cela semblera évidemment complexe au début et lui demandera certains efforts. Mais la langue anglaise n’est pas une langue très compliquée si bien que les marges de progression sont relativement importantes. Comme pour toute langue, l’essentiel est de pratiquer encore et encore.

Si vous regardez des séries en anglais ou que vous écoutez la radio ou lisez des journaux anglophones de manière régulière, vous constaterez assez rapidement des progrès en terme de compréhension.

Pour l’expression, il vous faudra par contre un interlocuteur. De nombreuses activités pour améliorer votre anglais professionnel existent, comme Preply. C’est l’un des sites de référence dans ce domaine et vous permet de prendre facilement des cours personnalisés auprès de plus de 2500 professeurs d’anglais afin d’améliorer votre niveau en anglais.

Pour de nombreuses raison, la maîtrise de l’anglais est donc désormais pratiquement obligatoire, même pour un entrepreneur. Cela lui permettra de lui ouvrir beaucoup plus d’opportunité et d’apporter un sérieux non négligeable à son projet. 

De plus, l’anglais peut être facilement amélioré grâce aux bons outils, et il ne sera pas si long de maîtriser votre sujet dans la langue de Shakespeare ! 

Besoin d’accompagnement pour lancer votre projet ? N’hésitez plus et prenez rendez-vous gratuitement avec l’un de nos conseillers Formalizi. 

Commencez les démarches

Comptabilité

Comment choisir la date de clôture de son exercice social ?

Lors de la création de votre entreprise, vous devrez choisir la date de clôture de…
Gérer mon entreprise

Comment rédiger une facture en auto-entrepreneur ?

Tout travail mérite salaire ! L’auto-entrepreneur n’échappe pas à cette règle d’or. Cependant, ce régime…
Comptabilité

Comment tenir la comptabilité d’une SARL ?

Une SARL est une société commerciale à responsabilité limitée composée d’au moins deux associés. Sa…
Gérer mes salariés

Qu’est-ce que le contrat de prestation de service ?

Le contrat de prestation de service est un des contrats les plus fréquemment utilisés dans…