7 minutes de lecture

Lundi 6 juillet 2020, à la sortie du confinement et à l’aube d’une crise économique et sociale sans précédent, le secrétaire général de la présidence a annoncé la composition d’un nouveau gouvernement. A la tête de ce dernier : Jean Castex, dit “Monsieur Déconfinement”, ancien Maire Les Républicains de Prades dans les Pyrénées Orientales. Il a renouvelé d’environ un tiers le gouvernement de son prédécesseur, Edouard Philippe.
Tantôt de droite, tantôt de gauche, ces nouveaux ministres auront la lourde de charge remettre la France sur le chemin de la croissance et d’en soutenir les acteurs … dont les entrepreneurs !

Ce nouveau gouvernement est-il un allié de l’entrepreneuriat ?

1. Un nouveau ministère au service des PME

Le 6 juillet dernier, le Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance a vu ses équipes renforcées d’un nouveau Ministre Délégué Chargé des Petites et Moyennes Entreprises : Alain Griset.

A savoir : Un ministre dédié aux PME, une grande nouveauté ? Pas tout à fait. La mention aux PME avait fait son apparition au sein du Ministère de l’Economie sous Balladur en 1993 et dernièrement sous Fillon il y a 10 ans. Remettre un ministre délégué en charge des PME aujourd’hui en dit long sur la volonté du gouvernement de soutenir entrepreneurs.

Mais qui est Alain Griset ? Issu d’une famille d’ouvriers du nord de la France, Alain Griset se lance dans l’entrepreneuriat quelques années après son échec au baccalauréat en créant une entreprise de taxi à seulement 22 ans. Une dizaine d’année plus tard, il est élu à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat du Nord avant d’en prendre la présidence. En 2016, il quitte ce poste au profit de l’Union des entreprises de proximités, qu’il présidera jusqu’à sa prise de fonction au sein du gouvernement Castex.

« Ça démontre une volonté d’avoir quelqu’un qui soit du terrain, qui sache de quoi il parle. Parce qu’on connaît un Griset, sa connaissance à la fois des dossiers et sa pugnacité qui soit à même de mener à bien les dossiers pour le périmètre qu’on lui a confié », témoignait Laurent Munerot, son successeur à l’Union des Entreprises de Proximités.

Alain Griset se positionne donc en véritable partenaire des entrepreneurs et des dirigeants de PME au sein du nouveau gouvernement. Son rôle est d’autant plus important en cette période où l’on prédit que pas moins de 30% des petites entreprises françaises sont menacées de disparition d’ici la fin de l’année.

2. Vers plus d’égalité des chances dans l’entrepreneuriat

Parmi les 8 nouvelles têtes qui composent le gouvernement Castex, on note la présence d’une ministre qui va s’avérer un véritable atout pour l’entrepreneuriat au féminin en France, notamment dans le domaine de la tech. Elisabeth Moreno, ancienne présidente de HP Afrique a été nommée lundi 6 juillet, Ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances.

A seulement 5 ans, Elisabeth Moreno quitte le Cap Vert avec sa famille pour venir s’installer dans une cité de l’Essonne : « J’ai 5 ans, j’arrive à Paris, je vis un déchirement inimaginable, dans une ville où personne ne me ressemble, dont je ne comprends pas la langue ni les codes. Je m’adapte. Je n’ai pas le temps de jouer l’enfant. L’école est une révélation et mon échappatoire. ».

Après l’obtention d’un baccalauréat littéraire elle s’oriente vers des études de droit des affaires avant de rejoindre un cabinet juridique. A 25 ans, Elisabeth Moreno se lance dans l’entrepreneuriat avec son mari en créant une entreprise de BTP qui comptera jusqu’à 30 collaborateurs. 7 ans plus tard, elle rejoint les rangs de France Telecom en tant que directrice des ventes PME et PMI de la région Paris Sud.

S’en suit une longue carrière dans l’industrie de la tech. En 2002 elle rentre chez Dell où elle sera promue directrice commerciale Europe Moyen Orient Afrique. En 2012, elle est recrutée chez le fabricant d’ordinateurs chinois Lenovo en tant que directrice commerciale Europe avant d’être nommée PDG France du groupe 5 ans plus tard. Enfin en 2019 elle est nommée présidente de HP Afrique jusqu’à sa nomination au sein du gouvernement Castex en remplacement de Marlène Schiappa.

A savoir : le poste de ministre chargé des Droits des femmes fut créé en 1974 par Valéry Giscard d’Estaing. Son rôle est de “promouvoir toutes mesures destinées à améliorer la condition féminine, à favoriser l’accès des femmes aux différents niveaux de responsabilité dans la société française et à éliminer les discriminations dont elles peuvent faire l’objet”. Aujourd’hui les fonctions attribuées à ce poste ont été élargies à la promotion des mesures visant réduire les inégalités sociales dans leur globalité.

Elisabeth Moreno est donc l’incarnation de la self-made woman​. De par son rôle, ses expériences personnelles et professionnelles, on ne peut qu’attendre d’elle d’être une véritable porte-parole de tous les entrepreneurs au sein du gouvernement.

3. Les fervents défenseurs de l’entrepreneuriat toujours en poste

Comme vu précédemment, Jean Castex a su enrichir son gouvernement de nouvelles recrues issues du monde de l’entrepreneuriat qui sauront en servir la cause, mais qu’en est-il de ceux qui restent ? On ne compte que 8 ministres toujours en place après la nomination du premier gouvernement du quinquennat d’Emmanuel Macron dont Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Ancien député Les Républicains de l’Eure, Bruno Le Maire a rejoint le gouvernement d’Edouard Philippe en 2017 sous l’étiquette LREM pour y prendre les reines de Bercy. Son engagement envers les entrepreneurs français n’est plus à prouver. Partant du constat que la France souffre d’un déficit d’ETI face à ses voisins européens, Bruno Le Maire a présenté en septembre 2018 la loi PACTE, une loi plus que ambitieuse destinée à “lever tous les verrous de l’économie française” et qui a su comprendre les entrepreneurs en faisant évoluer bon nombre de réglementations en faveur des TPE et PME.

Nous avons besoin de vous, entrepreneurs, parce que c’est vous qui allez donner la prospérité à notre pays, c’est vous qui allez créer des emplois, c’est vous qui allez permettre à la France de sortir de 30 années de chômage de masse qui ont divisé notre pays, affaibli notre société, et créé des inquiétudes que nous voyons aujourd’hui.” déclarait-il le 7 février 2019.

Autre ministre reconduite par Castex, Frédérique Vidal en charge de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Cette ancienne professeur de SVT a dirigé l’Université de Nice Sophia Antipolis avant de rejoindre le gouvernement il y a 3 ans. Elle avait déjà montré son engagement envers l’entrepreneuriat, et plus particulièrement l’entrepreneuriat étudiant, en mai 2019 avec son plan “L’esprit d’entreprendre”. Ses objectifs sont à la hauteur de ses ambitions : développer la sensibilisation et la formation à l’entrepreneuriat ainsi qu’ouvrir et faire rayonner l’entrepreneuriat étudiant.

« On oublie trop souvent que plusieurs des entreprises les plus innovantes et attractives au monde ont été créées par des étudiants. C’est à la fois une excellente nouvelle et une occasion d’en tirer des leçons pour améliorer davantage encore notre écosystème d’enseignement supérieur. », déclare-t-elle.

Devenez votre propre patron et faites ce que vous aimez, vraiment

De par leur passé professionnel ou leur engagement politique, un certain nombre de ministres du nouveau gouvernement de Jean Castex sont décidément en faveur de l’entrepreneuriat. Nous pouvons donc compter sur de nombreux alliés dans les plus hautes instances de l’Etat pour soutenir ceux qui risque d’être à la fois les victimes et les solutionneurs de la crise qui nous guette.

Commencez les démarches

Gérer mon entreprise

Comment faire une déclaration préalable à l’embauche (DPAE) ?

Peu importe le type de contrat ou le secteur d’activité, lorsqu’un employeur souhaite embaucher un…
Créer une entreprise

Domiciliation commerciale pour une EURL : quels avantages ?

Dans le processus de création d’entreprise, la domiciliation commerciale est une étape indispensable et obligatoire…
Créer une entreprise

Qui peut être concerné par la DPAE ?

Vous le savez : l’embauche d’un salarié donne lieu à différentes formalités obligatoires. À l’issue…
Créer une entreprise

Comment rédiger vos CGV ?

Les Conditions Générales de Vente (CGV) sont un document juridique édité par un fournisseur à l’attention…

Questions fréquentes

Combien de ministres entrepreneurs au sein du nouveau gouvernement ?

Bien que de nombreux membres du nouveau gouvernement de Jean Castex soient passés par le privé, on ne compte que très peu d’entrepreneurs. Ils sont au nombre de 3 :

  • Elisabeth Moreno, Ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances qui a co-fondé une entreprise de BTP en 1991;
  • Alain Griset, Ministre délégué chargé des Petites et Moyennes entreprises qui a créé une entreprise de taxi en 1975;
  • Sébastien Lecornu, Ministre des Outre-mer qui a co-fondé une société de conseil en relations publiques et communication dédiée à la sphère publique en 2013.

Mention spéciale à Julien Denormandie, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, qui été en cours de création d’une startup dans le numérique lorsqu’il fut appelé aux côtés d’Emmanuel Macron, alors Ministre de l’économie.

Existe-t-il un ministère de l'entrepreneuriat ?

Il n’existe pas de ministère de l’entrepreneuriat en tant que tel. Notons tout de même que nombreux ministère tel que le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ou encore le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion œuvrent chaque jour au service des entrepreneurs.