7 minutes de lecture

Article mis à jour le 17 septembre 2020. 

Si vous envisagez de créer une SARL, une EURL, une SAS ou une SASU, la première chose à accomplir sera de rédiger les statuts juridiques pour donner une existence légale à votre entreprise.

La rédaction des statuts d’une société est une étape importante à laquelle il faut apporter la plus grande attention car, d’une part, ils constituent un acte juridique obligatoire et, d’autre part, ils déterminent l’ensemble des règles de votre future société.

Dès lors, comment doit-on rédiger les statuts d’une société ? Quels sont les éléments clefs à inclure ? Formalizi vous explique tout dans ce guide complet. 

Rédiger ses statuts de société

Questions fréquentes

Les statuts d'une société qu'est-ce que c'est ?

Les statuts sont un acte juridique obligatoire pour toutes les sociétés. Il s’agit d’un contrat écrit qui contient les principales caractéristiques de l’entreprise, organise son fonctionnement et définit l’ensemble des règles qui régissent les rapports entre les associés mais également les rapports à l’égard des tiers.

Quelles sont les clauses obligatoires à intégrer aux statuts de sa société ?

Les statuts d’une société doivent comporter obligatoirement les mentions suivantes :

  • La forme juridique de la société ;
  • La dénomination sociale et l’adresse du siège social ;
  • La durée de vie de la société ;
  • L’identité du ou des associés ;
  • Le montant et la composition du capital social ;
  • L’objet social.

Comment rédiger les statuts de sa société ?

Vous avez, afin de rédiger les statuts de votre future société, plusieurs options :
  • Les rédiger vous-même à l’aide de modèles trouvables sur Internet. Attention toutefois : les statuts régissent l’ensemble du fonctionnement de votre société, ils doivent donc être rédigés avec grand soin :
  • Les faire rédiger par un avocat. Sûre, cette solution est toutefois la plus coûteuse (jusqu’à 2000€ dans certains cas) ;
  • Les faire rédiger par un partenaire en ligne comme Formalizi. C’est la solution la plus sûre, la plus rapide, et surtout la plus économique !

Combien cela coûte de rédiger ses statuts ?

Comme vu précédemment, les coûts de rédaction de vos statuts dépendront de la solution privilégiée. La solution la moins coûteuse reste de passer par un partenaire juridique en ligne comme Formalizi : vous pourrez alors créer votre société, à partir de 99€ HT.

1. L’importance des statuts d’une entreprise

Première étape dans la constitution d’une entreprise, les statuts sont un acte juridique obligatoire pour toutes les sociétés.

Il s’agit d’un contrat écrit, réalisé sous seing privé ou chez un notaire, qui contient les principales caractéristiques de l’entreprise, organise son fonctionnement  et définit l’ensemble des règles qui régissent les rapports entre les associés mais également les rapports à l’égard des tiers. Acte essentiel car le dirigeant et ses associés s’y reporteront tout au long de la vie sociale.

Avant d’envisager la rédaction des clauses statutaires, le fondateur de l’entreprise doit réfléchir en amont à son contenu et avoir une idée très précise de son projet. Tout d’abord, il convient de se poser les questions sur le choix de la forme juridique de l’entreprise et son objet social. Ensuite, quel sera le montant du capital social, et comment se répartira t-il entre les associés ? Il faudra également s’accorder sur la direction de la société et déterminer le pouvoir qu’auront les associés.

Au centre de cette réflexion, il faut avoir à l’esprit que tous les aspects sur le fonctionnement et la gestion de l’entreprise doivent être mentionnés durant le processus de rédaction des statuts. Outre le fait qu’ils permettent de limiter d’éventuels conflits à venir, les choix formulés dans les statuts ont également des conséquences fiscales et sociales pour le dirigeant.

À savoir : preuve de la volonté de créer une entreprise, la société sera considérée comme officiellement constituée dès la signature des statuts de la société.

2. Quelles sont les mentions obligatoires des statuts ?

Rédiger correctement les statuts de sa société revient pour les fondateurs à établir un contrat juridique qui contient un certain nombre de mentions obligatoires et qui sera la première pièce du dossier de demande d’immatriculation au RCS.

Dans tous les cas, quel que soit la forme juridique de l’entreprise, les statuts doivent comporter obligatoirement les mentions suivantes :

  • La forme juridique de la société ;
  • La dénomination sociale et l’adresse du siège social ;
  • La durée de vie de la société ;
  • L’identité du ou des associés ;
  • Le montant et la composition du capital social ;
  • L’objet social.

On retrouve également l’ensemble des règles qui vont régir la société : les modes de prise de décision, les modalités de résolution des litiges, l’organisation des assemblées générales, les procédures de cession de parts sociales entre associés ou les tiers ou encore la clause relative à la clôture de l’exercice social. D’autres mentions particulières peuvent s’ajouter, notamment dans le cas d’apports de capitaux en nature (rapport d’un commissaire aux apports par exemple).

Pour réussir la rédaction de ses statuts, il est également important de vérifier la liste des mentions obligatoires en fonction de la forme juridique de la société car il y a des particularités qui s’appliquent à certains régimes. Du reste, le risque est de voir s’appliquer la nullité des statuts et le refus d’immatriculation de l’entreprise.

Nous vous invitons à consulter les articles spécifiques en fonction de votre statut juridique :

3. Qui peut rédiger les statuts ?

Pour créer les statuts, le où les fondateurs de la société ont à leur disposition plusieurs options pour mettre en forme la rédaction des statuts de la future entreprise :

À savoir : les clauses des statuts des sociétés dépendent de la forme juridique choisie pour l’entreprise. Si pour la SARL, la loi encadre de façon stricte le fonctionnement de l’entreprise, les associés d’une SAS disposent en revanche d’une plus grande liberté pour organiser leur société.

4. Comment modifier les statuts ?

Au cours de sa vie, l’entreprise sera amenée à évoluer, c’est pourquoi il est toujours possible de modifier les statuts d’une entreprise. Toutefois la modification des statuts passe par une procédure administrative particulière.

En effet, quelque soit la modification apportée à une clause des statuts, cela aura pour conséquence d’entraîner une modification statutaire (par exemple : modification de l’objet social, changement de siège social, modification du président, augmentation de capital etc.).

Et qui dit modification, induit une formalité juridique et un coût pour l’entrepreneur.

En pratique, une fois les statuts modifiés, ils doivent être déclarés au greffe du tribunal de commerce et faire l’objet d’une parution dans un journal d’annonce légale. Déclarer consiste à déposer un dossier complet (similaire à celui déposé à la création de l’entreprise) au greffe du tribunal de commerce ou au centre de formalités des entreprises dont l’entreprise relève, mais aussi s’acquitter des frais de greffe.

Gagnez du temps !

Vous êtes associé unique ou plusieurs associés ? Les freins liés à la création d’entreprise sont nombreux et souvent la première difficulté se pose dès la procédure de rédaction des statuts.

Vous souhaitez créer votre société, sans vous soucier des formalités administratives et juridiques ? Prenez rendez-vous dès maintenant et gratuitement avec l’un de nos conseillers Formalizi. 

Commencez les démarches

RGPD

Comment rédiger les mentions légales d’un site internet ?

Tout usager d'un site internet croise ces mentions légales sans toujours savoir à quoi elles…
Gérer mon entreprise

URSSAF et micro-entreprise : ce qu’il faut savoir

Si vous envisagez de vous lancer en qualité de micro-entrepreneur, vous allez obligatoirement bénéficier d’une…
Documents annexes

Comment rédiger ses CGU ?

92 % des entreprises déclarent que leur présence sur internet est indispensable ou utile à…
Créer une entreprise

5 freins à la création et comment les surmonter

Qu'importe son âge ou son milieu social, l'envie de créer son entreprise n'a jamais été…