fbpx Skip to main content
micro crédit en ligne

Les micro-crédits sont une invention récente, mais qui se répand rapidement en France ces dernières années. Ainsi, en 2017, l’ensemble des micro-crédits accordés en France représentait 1,5 millards d’euros, pour une moyenne de 5 000€ par prêt.

Procédure de plus en plus recherchée par les particuliers comme par les professionnelles, nous vous disons tout ce qu’il y a à savoir sur le micro-crédit en ligne !

1. Qu’est-ce qu’un micro-crédit ?

Le micro-crédit est un outil qui permet aux personnes modestes d’obtenir des financements qu’elles n’auraient pas eu en passant par le système bancaire traditionnel. Il peut être personne ou professionnel.

Les micro-crédits personnels sont bien souvent des micro-crédits « à la consommation », dans ce cas l’emprunteur souhaite financer un projet personnel, comme l’achat d’un véhicule pour se rendre sur son lieu de travail. Il s’agit de l’exemple typique du micro-crédit dans l’objectif de la réinsertion professionnelle. Ces emprunts ne peuvent dépasser 3 000 €, ont une durée maximum de 3 ans et un taux d’intérêt fixe. Les différents rapports rendus aux pouvoirs publics montrent les aspects positifs de ce type de crédit, qui est largement aussi bien remboursé que les crédits classiques, malgré qu’il soit destiné à un public plus modeste. En effet, le micro-crédit à la consommation est souvent la seule option de financement à cause du refus du secteur bancaire professionnel.

Des mesures existent pour favoris le recours aux micro-crédits à la consommation, on peut notamment citer l’existence d’un fonds de cohésion sociale qui garantit les prêts et assure le financement de l’accompagnement dont bénéficient les emprunteurs. Ces dispositions sont efficaces, près de 100 000 micro-crédits personnels ont ainsi été accordés en 2017.

Le micro-crédit professionnel est un type de prêt permettant de financer la création ou le rachat d’une petite entreprise, essentiellement dans le tertiaire, et plus particulièrement dans le secteur de l’hôtellerie-restauration. Le micro-crédit professionnel permet ainsi de financer, démarrer ou de reprendre une activité en embauchant ou en achetant du matériel. A noter cependant qu’il fait l’objet d’un régime moins souple que le micro-crédit personnel, il est notamment exclu pour les étudiants, et nécessite une garantie comme une caution.

2. Pourquoi recourir au micro-crédit instantané ? 

Le micro-crédit instantané est une option qui a le vent en poupe : il permet en effet de bénéficier d’un crédit en un temps record. Le client fait sa demande en micro-crédit en ligne et reçoit une réponse très rapide, souvent en moins de 24 heures. De même, si la demande est acceptée, le virement se fera en quelques secondes.

Le micro-crédit en ligne instantané est de plus en plus sollicité notamment en raison de sa facilité d’accès : la loi requiert une liste de documents justificatifs à fournir par le client pour les prêts supérieurs à 3 000 €, en revanche, cette liste est bien plus courte en dessous ! ainsi, en matière de micro-crédit, une pièce d’identité et un RIB sont souvent suffisants, il n’y a pas besoin de produire de justificatif de dépenses (factures, devis…) ou de revenus (fiches de paie…). De même, les personnes fichées bancaires peuvent solliciter l’octroi d’un micro-crédit instantané. Il suffit d’être majeur et de détenir un compte bancaire en France depuis au moins 3 mois.

Concrètement, lors de la souscription du micro-crédit instantané, il est facile de moduler les mensualités : l’emprunteur choisit la date de prélèvement des échéances et la durée du prêt. Il peut également effectuer un remboursement anticipé du prêt, dont les modalités peuvent être négociées dans le contrat.

Le micro-crédit instantané est en effet très souvent un prêt non affecté. C’est-à-dire que les fonds alloués ne doivent pas être affectés au financement d’un projet en particulier, l’emprunteur est libre d’en disposer comme il le souhaite.

3. Quels sont les acteurs ?

Bien que le micro-crédit soit souvent une solution pour les personnes n’ayant pas accès au crédit par la voie classique, les établissements de crédit traditionnels se penchent de plus en plus sur la question : ils sont de plus en plus nombreux à proposer et commercialiser des micro-crédits en ligne. Cetelem, Cofidis et Sofinco sont les plus connus en la matière, et sont des filiales de grands groupes.

La grande distribution a également investi le marché : Carrefour propose des prêts à la consommation, un système de carte Pass mais aussi un compte bancaire sans banque, même pour les interdits bancaires. On peut également citer Oney filiale du groupe Auchan ou Floa Bank filiale du groupe Casino.

De nombreuses plateformes en ligne permettent de souscrire à un micro-crédit instantané en ligne, cette solution a pour avantages : la facilité de demande et la rapidité de la réponse.

Enfin, certains organismes publics jouent un rôle important : La Caisse d’Allocation Familiales, le Crédit Municipal, les Centres communaux d’action sociale ou encore le fonds de garantie des prêts.

Les micro-crédits permettent de contracter un prêt rapidement, facilement, même pour les personnes qui n’auraient pas pu y prétendre via les procédures classiques des établissements bancaires. Que ce soit pour des besoins de réinsertion professionnelle, de consommation ou professionnels, le micro-crédit en ligne est une option à ne surtout pas négliger !

Laisser un commentaire