7 minutes de lecture

Plusieurs raisons peuvent conduire à la fermeture d’une Société à Responsabilité Limitée (SARL).

La liquidation peut être volontaire ou contrainte. Dans les faits, les associés peuvent décider à tout moment de liquider leur SARL mais certaines situations légales ou judiciaires en sont aussi la cause.

Quoiqu’il en soit, pour mettre fin à l’existence juridique de leur entreprise, les associés vont devoir se soumettre à un long parcours administratif : la procédure de dissolution suivie d’une procédure de liquidation.

Comment donc liquider et dissoudre une SARL ? Suivez notre guide Formalizi, pas à pas !

Entreprendre au féminin : comment trouver des financements ?

1. Dissoudre une SARL : quelles causes ? 

Parmi les raisons à l’origine de la cessation d’activité d’une société à responsabilité limitée, on identifie 3 grandes causes de dissolution :

  • La dissolution anticipée volontaire ;
  • La dissolution imposée par les textes ou les statuts ;
  • La dissolution anticipée par décision de justice.

1.1. La dissolution anticipée volontaire, dite « amiable », de la SARL

Celle-ci peut être simplement voulue par les associés qui s’accordent à la majorité sur le fait de cesser l’activité commerciale de la SARL. Ce type de liquidation est possible lorsque la société n’est pas confrontée à des difficultés financières et qu’elle détient suffisamment d’actifs pour couvrir les dettes en cours. En suivant la procédure de dissolution et de liquidation la SARL pourra être liquidée légalement et sans aucune difficulté.

1.2. La dissolution imposée par les textes légaux ou les statuts

Cette deuxième situation peut se présenter car prévue par les statuts de la SARL ou encore car elle répond à une obligation juridique. Il peut s’agir par exemple :

  • L’expiration de la durée de vie de la SARL (99 ans maximum) ;
  • L’accomplissement ou l’extinction de son objet social ;
  • La limite de 100 associés dépassée ;
  • Le départ ou décès du dirigeant ;
  • Le décès d’un associé ou la modification de sa situation juridique, etc…

1.3. La dissolution judiciaire

Cette décision contrainte intervient lorsque la SARL est en état de cessation de paiement ou en grande difficulté financière, n’ayant plus assez d’actifs pour payer ses charges. Un dossier est alors constitué au Tribunal de Commerce qui statuera la dissolution et la liquidation de l’entreprise.

2. Dissolution d’une SARL : 1ère étape 

Lorsqu’on souhaite liquider une SARL, toute une procédure va être menée. Nous aborderons ici les étapes à suivre dans le cadre d’une dissolution volontaire de la SARL.

2.1. Réunion des associés en assemblée générale

Tout d’abord, il est nécessaire de recueillir l’accord de l’ensemble des associés en assemblée générale extraordinaire. Le projet de dissolution leur sera présenté dans le but d’aboutir à une décision collective. Pour se faire, les associés procèdent à un vote qui donnera lieu à la rédaction d’un procès verbal de dissolution.

Ce PV fait mention de la décision adoptée, mentionne les membres présents, indique les conditions de vote et de quorum.

2.2. Nomination du liquidateur de la SARL

Lors de cette assemblée, les associés vont également nommer un liquidateur. Ce dernier peut-être soit le gérant de la SARL, soit un associé, soit un tiers qui remplit les conditions légales (à savoir ne pas avoir fait l’objet d’une condamnation ou d’une interdiction de gérance).

À savoir : le PV de dissolution sera enregistré auprès du greffe du Tribunal de commerce dans un délai de 30 jours.

2.3. Les formalités administratives pour dissoudre la SARL

La démarche suivante sera de procéder à la publication d’une annonce légale pour informer les tiers de la dissolution de la SARL. A l’issue de cette formalité, un dossier comprenant plusieurs pièces justificatives sont à remettre au greffe :

  • Un formulaire M2 rempli et signé ;
  • La déclaration de non-condamnation du liquidateur ;
  • L’attestation de l’annonce légale ;
  • La copie du PV de décision de dissolution ;
  • Le règlement des frais de greffe.

À savoir : Suite à l’enregistrement du dossier de dissolution, la SARL cesse ses activités, mais continue d’exister le temps de mettre en place la procédure de liquidation qui soldera son actif et son passif (ses dettes).

3. Liquidation de la SARL : 2ème étape 

Une fois la dissolution prononcée, la période de liquidation commence. Il faudra procéder à La clôture des opérations de liquidation dans un délai de trois ans à compter de la dissolution de la SARL.

3.1. Réaliser les opérations de liquidation

La mission du liquidateur consiste principalement à :

  • Clôturer les affaires en cours;
  • Réaliser l’actif et recouvrir les créances ;
  • Apurer le passif en réglant toutes les dettes de la société.

3.2. Établir les comptes de liquidation

Lorsque le liquidateur a terminé de liquider les éléments d’actifs et d’apurer les passifs, il doit établir les comptes de liquidation, qui se soldent par la constatation d’un boni (un bénéfice) ou d’un mali (déficit ou perte) de liquidation.

3.3. Clôturer les opérations de liquidation

Après avoir établi les comptes de liquidation, le liquidateur doit convoquer l’assemblée des associés pour qu’ils se prononcent sur la clôture des opérations de liquidation. Les associés devront alors approuver les comptes de liquidation, et décharger le liquidateur de son mandat.

Comme pour la dissolution, un procès-verbal doit être rédigé. Celui-ci doit être enregistré aux impôts lorsqu’un boni de liquidation est constaté.

Ensuite, il s’agira de partager la société entre les associés en fonction de leurs parts sociales et accomplir les dernières formalités fiscales, en déclarant les résultats de la SARL aux impôts et en réglant les dernières taxes payables à leur échéance (TVA, CFE…).

4. Radiation de la SARL : les démarches

La dernière démarche consiste à demander la radiation de la société au registre du commerce et des sociétés.

Pour finaliser la fermeture d’une SARL, il faut simplement déposer au greffe un dossier de demande de radiation, en joignant les documents suivants :

  • un exemplaire de l’acte constatant la clôture des opérations de liquidation certifié conforme par le liquidateur (l’acte doit être enregistré en présence d’un boni de liquidation),
  • le formulaire M4 en 3 exemplaires,
  • un exemplaire des comptes de liquidation certifié conforme par le liquidateur,
  • une attestation de publication de l’avis de clôture de liquidation au journal d’annonces légales.
Cadenas

À la suite de ces nombreuses formalités, la SARL sera considérée comme officiellement fermée : sa personnalité morale n’existera plus. Les procédures de dissolution et liquidation paraissent très lourdes même dans le cas d’une cessation d’activité voulue. N’hésitez pas à prendre conseil.

Vous souhaitez être accompagné dans la gestion de votre SARL ? N’hésitez plus et prenez rendez-vous gratuitement avec l’un de nos conseillers Formalizi.

Commencez les démarches

RGPD

Comment rédiger les mentions légales d’un site internet ?

Tout usager d'un site internet croise ces mentions légales sans toujours savoir à quoi elles…
Gérer mon entreprise

URSSAF et micro-entreprise : ce qu’il faut savoir

Si vous envisagez de vous lancer en qualité de micro-entrepreneur, vous allez obligatoirement bénéficier d’une…
Documents annexes

Comment rédiger ses CGU ?

92 % des entreprises déclarent que leur présence sur internet est indispensable ou utile à…
Créer une entreprise

5 freins à la création et comment les surmonter

Qu'importe son âge ou son milieu social, l'envie de créer son entreprise n'a jamais été…

Questions fréquentes

Qu’est-ce qu’une SARL ?

La Société à Responsabilité Limitée (SARL) est la forme juridique de société la plus répandue en France. Une SARL est une société commerciale, dotée d’une personnalité morale, et dont le capital est divisé en parts sociales. Une SARL unipersonnelle est une EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée).

Quelles sont les étapes de liquidation d’une SARL ?

Il y a 2 grandes étapes principales dans la liquidation d’une SARL :

  • Ce qu’on appelle d’abord la dissolution, qui elle-même s’effectue via 3 étapes ;
  • La liquidation de la société.

C’est, dans l’ensemble, une procédure longue et plutôt compliquée pour un non-initié.

Quels sont les coûts de liquidation d’une SARL ?

Les principaux coûts de liquidation d’une SARL seront lié aux frais de greffe, à la nécessité de publier deux annonces légales, mais aussi aux honoraires du liquidateur. Cela peut donc être une démarche coûteuse.