6 minutes de lecture

1 français sur 2 s’est déjà fait livrer un repas à domicile ou au bureau. Ce type de prestation séduit de plus en plus de consommateurs dans les grandes villes, et les plateformes proposant ce service explosent !

Par conséquent, il n’a jamais été aussi facile de travailler comme coursier indépendant. Rémunérés à la course ou à l’heure, ce job est particulièrement prisé par des étudiants à la recherche d’un travail adapté à leurs horaires, mais ce statut attire également des travailleurs indépendants qui l’exercent à plein temps.

Dès lors, quelles sont les entreprises qui font appel aux coursiers ? Comment devenir coursier indépendant ? Est-ce facile de créer son activité ? Formalizi répond à toutes vos questions dans cet article. 

Comment devenir coursier indépendant

1. Coursier : quel type de livraison à domicile ?

L’offre de livraison à domicile est essentiellement portée par des plateformes spécialisées dans la restauration. En effet, 3 commandes de repas sont passées chaque seconde !

Ce sont des agrégateurs qui se positionnent en apporteurs d’affaire. Concrètement, elles recensent des restaurants qui produisent une offre de repas à livrer, et elles assurent la livraison à leurs clients. En échange de ce service, ces plateformes appliquent une commission par commande, mais offrent toutefois aux restaurateurs et commerçants une présence digitale complète (Internet, application, réseaux sociaux). Toutes ces structures ont besoin de coursiers.

Ainsi, les clients bénéficient d’un service client et les professionnels d’un service de livraison, ce qui participe, avec la simplicité du modèle, au succès de ce type de plateforme.

Exemples : Uber Eat, Deliveroo, DejBox, Just Eat…

Cependant, la tendance de la livraison à domicile ne concerne pas seulement les plateformes, certaines autres chaînes de restauration font régulièrement appel à des coursiers indépendants. Ce marché voit aussi des enseignes de la grande distribution proposer le service de livraison de colis ou de marchandises légères, comme Amazon par exemple.

Enfin, certaines plateformes, à l’image de Stuart, ont aussi su se placer sur le marché des coursiers pour les entreprises, et notamment la livraison de courrier et colis entre professionnels le jour même.

2. Les avantages à être coursier indépendant

Devenir coursier indépendant est une bonne option si vous souhaitez gagner de l’argent pendant votre temps libre, ou même en faire un emploi à plein temps.

La majorité des coursiers travaillant pour les plateformes de livraison de repas sont des livreurs indépendants à vélo, payés à la course ou à l’heure. Le principe est assez simple : à l’aide d’une application dédiée, smartphone en main, les livreurs sélectionnent une course dans leur secteur géographique, vont chercher le colis (ou le repas) et le livrent au domicile ou sur le lieu de travail du client.

Si le paiement a lieu à la course, alors l’objectif pour le coursier sera de réaliser un maximum de livraisons dans une zone la plus restreinte possible afin d’optimiser leurs revenus. De plus, en qualité de coursier indépendant, il est possible de travailler avec différentes plateformes concurrentes afin de multiplier ses opportunités de livraisons pour gagner plus.

Chaque plateforme fixe ses propres conditions de rémunération : un tarif de base, des frais kilométriques, des bonus sur certaines périodes, des primes selon la météo, etc…Les pourboires sont également une part non négligeable du salaire.

À savoir : les barèmes des courses sur Paris ne sont pas forcément les même que dans le reste de la France. Par exemple, un coursier Uber Eats percevra 2,85€/course + 0.81€/km, tandis qu’autre part il percevra un peu moins : 0.76€/km.

3. Le statut de coursier indépendant

Pour devenir coursier indépendant, il va falloir choisir en priorité le statut juridique de votre activité en prévision du chiffre d’affaires que vous pensez réaliser.

S’il est courant d’opter pour le statut de micro-entrepreneur pour démarrer une activité de coursier, ce choix dépend essentiellement de vos objectifs. La micro-entreprise impose des plafonds de chiffres d’affaire annuels qui conditionnent votre activité indépendante :

  • 70 000 € pour exercer sous le statut de micro entrepreneurs ;
  • 33 200 € pour bénéficier de la franchise de TVA.

Si votre activité de livreur ou de coursier indépendant doit dépasser ce montant vous devez envisager dans ce cas d’opter pour le statut d’EURL ou de SASU.

Dès le début de l’activité, vous devrez en premier lieu vous inscrire à la Chambre de Commerce et d’industrie afin qu’un numéro SIREN vous soit délivré. Il s’agit du pré-requis indispensable pour effectuer des missions auprès des plates-formes de livraison de colis.

 

4. Les obligations pour devenir coursier indépendant 

Un certain nombre d’obligations légales encadre le déplacement motorisé de marchandises en France. Cette activité relève du transport public et selon le choix du véhicule que vous utiliserez pour effectuer vos livraisons, la réglementation sera différente.

L’utilisation du vélo ou vélo à assistance électrique est la solution idéale pour démarrer une activité de coursier indépendant car elle ne nécessite aucune demande d’autorisation particulière pour effectuer du transport de marchandises. Une assurance pour couvrir des dommages ou accidents ainsi qu’une responsabilité civile professionnelle sont conseillées afin de se prémunir des risques liés à votre activité.

En revanche, l’usage d’un véhicule motorisé (scooter, moto ou voiture) est strictement réglementé. Outre la détention du BSR et du permis de conduire, le coursier indépendant devra obligatoirement détenir une attestation de capacité de transport à l’issue d’une formation de 105 heures et être inscrit au registre national des transporteurs à la DREAL (ou la DRIA sur Paris).
Cette contrainte administrative n’est donc pas forcément adaptée pour les personnes qui désirent exercer ce métier dans le cadre d’une activité complémentaire.

Par ailleurs, pour le transport de repas ou de marchandises, un équipement conforme aux règles sanitaires et de sécurité est requis. Dans la plupart des cas, les plates-formes vous mettent à disposition, moyennant caution, un package complet comprenant glacière, veste, t-shirt, porte-smartphone…

Créer votre société

Il est donc assez facile de devenir coursier indépendant. En passant par le statut de micro-entrepreneur, vous pourrez rapidement commencer votre activité.

Néanmoins, si les agrégateurs ne vous demanderont qu’un numéro SIREN pour que vous deveniez leur prestataire, il y a un certain nombre d’obligations légales à respecter.

Vous désirez créer votre statut de micro-entrepreneur mais souhaitez être accompagné dans les démarches administratives ? N’hésitez plus et prenez rendez-vous gratuitement avec l’un de nos conseillers Formalizi.

Commencez les démarches

Gérer mon entreprise

Peut-on démissionner sans préavis ?

Vous doutez de l’obligation de faire un préavis lors de votre départ de l’entreprise ? Cet…
Créer une entreprise

Dans quels secteurs entreprendre post-confinement ?

Pendant la période de confinement, certains d’entre vous ont peut-être vu une idée de génie…
SAS

Domiciliation commerciale pour une SAS : Quels avantages ?

Lorsqu’on crée une SAS (société par actions simplifiée), l’une des premières étapes consiste à définir…
Créer une entreprise

5 choses à savoir avant toute création d’entreprise

En matière de création d’entreprise le risque d’échec est important. En effet 50 % des…

Questions fréquentes

Qu'est-ce qu'un coursier indépendant ?

L’activité de coursier indépendant consiste à être livreur (de repas, de colis, de courrier…) en freelance, en passant notamment par des plateformes appelées « agrégateurs », à l’image de UberEats, Deliveroo, ou Stuart.

Quels sont les avantages d'être coursier indépendant ?

L’avantage principal de l’activité de coursier indépendant est d’être extrêmement libre concernant ses horaires de travail. Mais bien sûr, cette liberté a un coût : il faudra beaucoup travailler pour espérer toucher un salaire intéressant.

Quel est le statut à adopter pour devenir coursier indépendant ?

Le statut juridique le plus intéressant pour devenir coursier indépendant sera sans nul doute la micro-entreprise. Facile à créer, simple de gestion et peu chère, elle vous permettra de démarrer très rapidement votre activité.