5 minutes de lecture

Le 8 mars est la journée de la femme, ce jour est l’occasion de faire un point sur la situation des femmes au sein de la société. Chaque année l’ONU indique le thème officiel de cette journée. Pour 2020, il s’agit de : « Je suis de la Génération Égalité : Levez-vous pour les droits des femmes ».

Des inégalités homme-femme persistent, notamment dans le monde du travail et de l’entrepreneuriat. Cependant, il existe différentes actions et aides permettant l’entrepreneuriat au féminin.

Aujourd’hui 30% des sociétés sont créées par des femmes et on compte parmi elles de très belles réussites.

Formalizi vous explique tout sur l’entrepreneuriat féminin en 2020 : Quelles aides ? Quels réseaux ? Les success story.

femmes entrepreneures 2020

1. Entreprendre au féminin, qu’est-ce que ça signifie ?

L’entrepreneuriat des femmes est d’actualité en France depuis de nombreuses années et plus que jamais un véritable enjeu de société. En effet, le gouvernement français avait déjà lancé en 2013 un plan en faveur de l’entrepreneuriat des femmes dont le but était de développer cet entrepreneuriat féminin grâce à diverses actions : sensibilisation, aides au financement, mise en place de réseaux, etc.

Au niveau international, ce même engouement pour l’entrepreneuriat féminin est perceptible. Ces dernières années de multiples actions ont été menées notamment lors du World Women Congress de 2019.

En bref, l’entrepreneuriat féminin est au coeur de l’actualité !

2. Quelles aides demander ?

Créer et développer son entreprise en 2020 reste un défi à relever. On peut avoir besoin d’une aide permettant de mieux connaître les démarches à suivre pour concrétiser son rêve d’entreprise.

Il existe ainsi plusieurs associations dédiées à l’accompagnement des femmes entrepreneurs : élaboration d’un business plan, coaching, formations, conseils, lieu pour travailler, etc.

On peut compter parmi elles :

  • Femmes Actives Mouv’
  • Adie : propose un financement, une aide pour les assurances et un accompagnement des femmes entrepreneures.
  • Egalitere : propose un accompagnement et des formations pour les créatrices d’entreprise.
  • Forcefemmes : accompagne les femmes de plus de 45 ans.
  • Hellowilla : propose à la fois d’accompagner une femme entrepreneure dans son projet avec différentes formules, mais également un espace de coworking, un réseau et un partage.

Il existe beaucoup d’initiatives de ce type, il ne s’agit ici que de quelques exemples. Certains organismes sont à l‘échelle nationale, d’autres à l’échelle régionale ou bien au niveau d’une ville.

Ces organismes proposent différents types d’aide, ce qui vous permettra de cibler ceux qui répondront le mieux à vos attentes.

Enfin, certains organismes sont spécialisés dans l’accompagnement des femmes entrepreneures dans un domaine précis : startup, tech, etc. Ces domaines requièrent une expérience tournée vers ce type d’entrepreneuriat, par conséquent des organismes plus spécialisés sauront mieux vous guider et vous accompagner.

3. Comment trouver du financement ?

Un autre point important dans l’entrepreneuriat féminin reste le financement. Le moyen le plus simple de trouver des fonds pour son entreprise reste d’utiliser ses propres économies.

Toutefois, tout le monde n’a pas forcément suffisamment d’argent de côté pour financer sa société, ou bien encore, certains projets d’entrepreneuriat nécessitent un investissement trop important et requièrent alors de passer par un financement extérieur.

Il existe ainsi différentes aides au financement prévues exclusivement pour les femmes entrepreneures.

Parmi ces aides il est notamment possible de citer :

  • La Garantie EGALITE Femmes : aide mise en place par FRANCE ACTIVE et qui permet aux femmes d’obtenir plus facilement un prêt bancaire qui financera leur projet entrepreneurial. Ainsi, la Garantie EGALITE Femmes permet d’obtenir une garantie couvrant au maximum 80% du prêt et ce dans la limite de 50 000 €.
  • Les plans d’action régionaux (PAR) : chaque région a son propre plan d’action dédié aux femmes avec des dispositifs différents. Ces plans prévoient non seulement des aides financières mais également un accompagnement du projet ou encore des partenariats.
  • Les Clubs Locaux d’Epargne pour les Femmes qui Entreprennent (CLEFE) : ce sont des clubs qui ont pour but de financer la création ou le développement d’une entreprise créée ou gérée par une femme. Le CLEFE prêtera une somme d’argent après étude du projet.

À savoir : De nombreux concours existent pour booster la création d’entreprise au féminin comme notamment le Prix de l’Entrepreneure Responsable ou encore la Bourse de Création d’Entreprise Michèle Maugain.

4. La communauté des femmes entrepreneures

Développer son réseau reste une des clés de la réussite. Mais qu’est-ce que le réseau et à quoi sert-il ?

Le « réseau » est un regroupement de personnes qui ont des intérêts communs et qui recherchent une entraide mutuelle.

Le réseau a plusieurs objectifs : échange, partage d’expériences, accompagnement, défense d’intérêts communs, création d’opportunités, etc.

Il existe ainsi différents réseaux et communautés destinés aux femmes entrepreneures : Actionn’elles  ou encore mampreneures (pour les mamans créatrices d’entreprise) pour ne citer qu’eux.

À savoir : Tous les ans ce ne sont pas moins de 200 000 femmes qui se lancent dans l’entrepreneuriat en France ! Alors pourquoi pas vous ?

5. Les success stories

Le succès des entreprises créées par des femmes n’est plus à prouver. Parmi ces « success story » on peut nommer :

  • Pauline Laigneau fondatrice de Gemmyo, une boutique en ligne de joaillerie haut de gamme
  • Céline Lazorthes qui a créé Leetchi, le célèbre site de cagnotte en ligne.
  • Cécile Reinaud et sa marque de vêtements de grossesse Séraphine, qui a notamment séduit la duchesse de Cambridge Kate Middleton ou encore des stars comme Marion Cotillard ou Claudia Schiffer.
Temps

Aujourd’hui les femmes sont aidées, entourées et encouragées dans leur projet de création d’entreprise, et cela mène à de belles success stories. Il est important de rappeler que des aides financières et d’accompagnement sont de plus en plus nombreuses, le sujet étant au cœur des enjeux de sociétés. Que 2020 soit l’année des femmes entrepreneures !

Commencez les démarches

RGPD

Comment rédiger les mentions légales d’un site internet ?

Tout usager d'un site internet croise ces mentions légales sans toujours savoir à quoi elles…
Gérer mon entreprise

URSSAF et micro-entreprise : ce qu’il faut savoir

Si vous envisagez de vous lancer en qualité de micro-entrepreneur, vous allez obligatoirement bénéficier d’une…
Documents annexes

Comment rédiger ses CGU ?

92 % des entreprises déclarent que leur présence sur internet est indispensable ou utile à…
Créer une entreprise

5 freins à la création et comment les surmonter

Qu'importe son âge ou son milieu social, l'envie de créer son entreprise n'a jamais été…