fbpx Skip to main content
incubateur

Un incubateur d’entreprise est une structure d’accompagnement à la création d’entreprise. Sa mission principale consiste à assister et soutenir les porteurs d’un projet innovant qui ont envie de lancer leur boîte.

C’est surtout dans l’univers des start-up que vous entendrez ce terme. Cependant, dans chaque région fleurissent des incubateurs d’entreprises, et ils pourraient vous apporter une autre vision sur le démarrage et le développement de votre business. On vous dit tout dans cet article !

En bref

Quelle est la définition d'un incubateur ?

L’incubateur est une structure qui aide les jeunes entreprises en leur offrant formation, conseil et financement.

En savoir plus

Quel rôle à l'incubateur ?

L’incubateur remplit le rôle d’accompagnateur et d’assistance aux entreprises innovantes à fort potentiel de développement.

En savoir plus

Où trouver un incubateur ?

Pour trouver un incubateur, vous pouvez soit contacter la BPI ou votre CFE qui seront à même de vous orienter.

En savoir plus

1. Qu’est-ce qu’un incubateur ?

Un incubateur est un organisme d’aide et d’accompagnement à la création d’entreprise. Mais pas n’importe laquelle car sa mission principale consiste à accompagner les porteurs d’un projet innovant et/ou technologique.

Appelés aussi “couveuses”, les incubateurs jouent un rôle majeur dans la maturation d’une initiative de projet. Ils s’adressent essentiellement aux entrepreneurs qui ont une idée considérée à fort potentiel, par exemple dans les domaines du numérique, des nouvelles technologies, de la biotech ou de la santé. Cette liste n’étant pas exhaustive.

Ainsi, ils vont assister des projets naissants, en amont de la création dès la formulation d’une idée jusqu’à sa mise en œuvre. Pour offrir à cette jeune entreprise toutes ses chances de réussite, l’incubateur met à disposition du porteur de projet une multitude de services tels que : un environnement de travail favorable, un dense réseau professionnel et une mise en relation avec des experts.

A savoir

Nous verrons qu’il existe plusieurs types d’incubateurs. Certains intègrent des projets naissants et d’autres sont spécialisés dans le développement et la croissance des entreprises. Chaque organisme détient ses propres modes d’admission.

Pour savoir si l’incubateur est une bonne solution pour votre entreprise, lisez notre article.

2. Incubateur, accélérateur… Quelles différences ?

En pratique, les incubateurs et les accélérateurs soutiennent tous deux les créateurs d’entreprise et les entrepreneurs. Si l’objectif d’un incubateur est essentiellement d’aider à transformer une idée innovante en entreprise performante, les accélérateurs, eux, permettent surtout d’accélérer le développement d’une entreprise au travers d’un accompagnement plus ou moins long.

Par conséquent, leur mission est davantage concentrée sur la partie technique et la croissance financière de l’entreprise. C’est pourquoi, la plupart des accélérateurs investissent dans la start-up au travers d’une prise de participation et jouent un rôle d’investisseurs.

L’accélérateur reste néanmoins un modèle d’incubateur avec des caractéristiques proches. On y retrouve des services comme :

  • Le mentorat et la présence d’entrepreneurs ou d’investisseurs détenant un réseau professionnel important,
  • La mise à disposition de bureaux et d’espaces technologiques mutualisés,
  • La mise à disposition de ressources technologiques.

A savoir

Les offres varient en fonction des incubateurs/accélérateurs. Cependant, on retrouve un cocktail de services qui assurent une réussite de son projet, notamment des programmes de soutien à l’entrepreneuriat, une aide au management de type entrepreneur, la mise en relation avec d’autres entrepreneurs.. Mais également des aides au financement d’études marketing et d’élaboration du modèle économique, un hébergement modulaire selon les besoins de l’entreprise (stockage, salles de réunions, bureaux, etc…), ainsi que des services partagés (informatique, plateforme logistique, secrétariat, etc.).

3. Comment intégrer un incubateur ?

Chaque incubateur fonctionne différemment et fixe ses propres règles. Nous retrouvons communément dans ces structures un collectif composé de banquiers, de mécènes et d’entrepreneurs chargés de sélectionner les dossiers de candidature.

Ceci étant, la priorité, pour intégrer un incubateur, sera de démontrer que le projet est innovant. Donc en premier lieu, le projet doit répondre à une problématique actuelle constatée. Elle peut être technologique, écologique, économique ou encore combler un besoin majeur identifié. Dans tous les cas, il est nécessaire que le dossier soit bien préparé et qu’il reflète la motivation et l’ambition des porteurs du projet.

Ce dossier doit comprendre au minimum :

  • Un business plan associé à une étude de marché qui démontre le potentiel économique de la start-up
  • L’idée matérialisée en produit ou service
  • La stratégie de développement du projet

A savoir

Certains incubateurs permettent de domicilier le siège social de l’entreprise au sein de leur structure.

Pour trouver son futur incubateur un peu partout en France, on peut commencer par s’orienter sur les structures les plus connues comme la French Tech, ou consulter BPI France ainsi que son Centre de Formalités des Entreprises.

Lire aussi : les erreurs à ne pas commettre lorsqu’on lance son entreprise.

4. Les différents types d’incubateurs

Il existe différents types d’incubateurs :

  • Les incubateurs publics, dits Allègre, dépendent du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Leur mission consiste à favoriser le transfert de technologies développées dans les laboratoires de recherche publique vers le privé par la création d’entreprises innovantes.
  • Les incubateurs rattachés aux grandes écoles (HEC, EDHEC, Centrale, Polytechnique, Telecom Paris Tech…)
  • Les incubateurs privés mis en place par des associations professionnelles et avec le soutien des collectivités locales, à l’initiative d’entrepreneurs, d’investisseurs, d’organismes privés, avec le soutien ou non de partenaires publics et de grandes entreprises…
  • Les CEEI (Centres européens d’entreprises et d’innovation) accompagnent les projets de création de sociétés innovantes détectées.
  • Les incubateurs créés par les collectivités locales, les agences de développement économique, et les pôles de compétitivité.

A savoir

Certains incubateurs sont également spécialisés dans des domaines d’activité précis : la santé, l’intelligence artificielle, l’écologie. Le mieux pour vous orienter dans votre choix est encore de contacter votre CFE (la CCI par exemple).

Les services que proposent les incubateurs sont variés : Conseil, suivi, mise en relation et éventuels apports de capitaux. Ils ne sont pas obligatoirement adaptés à tous types de business…Néanmoins si vous pensez que votre idée ou que votre projet pourrait intéresser l’un d’eux, ou que vous avez besoin de propulser votre entreprise à un niveau supérieur, l’incubateur pourrait être la solution idéale.

Comment créer son entreprise en 2021 ? De l’idéation de votre projet, à sa mise en forme juridique et administrative, notre Livre Blanc vous apporte toutes les clefs pour lancer votre aventure entrepreneuriale.