6 minutes de lecture

Vous souhaitez créer une entreprise ou encore développer de nouveaux services mais votre banque ne semble pas favorable à vous financer ? Pensez au crowdfunding !

Les plateformes de crowdfunding sont de plus en plus utilisées pour financer des entreprises ou des projets de toutes sortes. Ce type de financement dit participatif permet à des personnes, entreprises et associations de lever des fonds auprès d’investisseurs particuliers ou professionnels.

Il en existe différents types et il vous faudra choisir le crowdfunding le plus approprié pour atteindre vos objectifs. Alors faisons le point ensemble dans cet article ! 

Le crowdfunding, comment ça marche ?

Résumé de l’article

Qu'est-ce que le crowdfunding ?

Le crowdfunding, ou financement participatif en français, est une forme de financement novatrice, qui permet à des personnes, entreprises ou encore associations de financer leur projet après d’investisseurs particuliers ou professionnels. Le plus souvent, le crowdfunding se base sur le don.

À qui s'adresse le crowdfunding ?

Le crowdfunding est ouvert à tous, et pour tout type de projet, que cela soit pour un particulier, une entreprise, ou même une collectivité locale.

Comment fonctionne le crowdfunding ?

Le crowdfunding s’effectue principalement en ligne. Son concept est très simple : un projet est soumis sur une plateforme en ligne, où les internautes peuvent apporter leur contribution monétaire si le projet leur plaît.

En savoir plus

Comment choisir la bonne plateforme de crowdfunding ?

Il existe des plateformes de crowdfunding pour tout type de projet : artistique, technologique, humanitaire… Il est donc important de bien choisir la plateforme qui correspondra à votre projet. De nombreux sites référencent l’ensemble des plateformes en fonction de leur nature.

1. À qui s’adresse le crowdfunding ?

Tout d’abord, il faut savoir que le crowdfunding s’adresse à tous : entreprises, particuliers, associations, collectivités, etc.

Vous avez très certainement déjà été sollicité par une cagnotte “Leetchi” pour financer un anniversaire ou aider une personne dans le besoin… Ce système de collecte de fonds est également une forme de financement collaboratif.

Particulièrement adapté pour les entreprises, le crowdfunding connaît un beau succès depuis plusieurs années. Notamment pour les créateurs et repreneurs d’entreprises, les PME et jeunes entreprises innovantes qui peuvent rencontrer des difficultés à mobiliser les fonds nécessaires à la mise en œuvre de leur projet via les modes de financements traditionnels.

Généralement, le financement participatif est utilisé dans les cas suivants :

  • Lorsqu’on ne veut pas ou ne peut pas faire appel à un établissement bancaire ;
  • Lorsqu’on recherche un moyen complémentaire de financement ;
  • Lorsqu’on souhaite tester son projet auprès du marché en se constituant une communauté de clients ou d’utilisateurs potentiels.

2. Crowdfunding : comment ça marche ?

Le crowdfunding est un terme anglais qui désigne le financement participatif ou littéralement “le financement par la foule”. Il s’effectue principalement sur des sites Internet et le principe est simple : un projet est soumis sur une plateforme dédiée afin de récolter de l’argent pour sa réalisation.

Il existe trois types principaux de financement participatif :

  • le don : avec ou sans contreparties ;
  • le prêt : pour financer des projets par des prêts gratuits ou rémunérés ;
  • l’investissement qui permet de financer un projet entrepreneurial par la souscription de titres de capital ou de créance, et dont la contrepartie est la participation aux éventuels bénéfices du projet.

3. Les différents types de crowdfunding

Le don

On fait appel ici à la générosité du public, les projets proposés mettent généralement en avant une cause noble avec une forte valeur humaine. Le don vous permet non seulement de faire une bonne action mais aussi parfois de bénéficier d’avantages fiscaux.

Il peut être effectué avec ou sans récompense (appelée aussi contrepartie). En général, la récompense est plutôt symbolique (une mention de votre nom ou de votre participation sur le site, des goodies, un tee-shirt avec le logo de l’entreprise…). Le don est recommandé pour tester son produit ou service sur le marché et connaître l’avis du public. Il permet aussi de créer un effet de levier sur d’autres financements (prêts bancaires, aides et subventions…).

Le crowdinvesting

Il s’agit ici d’une prise de participation dans l’entreprise sous forme de capital, d’obligations ou de royalties. Un particulier peut ainsi entrer au capital d’une entreprise et en devenir actionnaire. Les investisseurs disposent de droits tels qu’un droit de vote et de regard sur l’activité ainsi que d’un droit aux dividendes éventuels.

Les taux de rendement potentiels de ces investissements sont souvent très élevés mais représentent également un risque très important.

À savoir : dans ce type de financement, on parle communément de « crowdequity » car la plupart des montants levés le sont en « equity », en capital. Le crowdinvesting permet de financer le développement d’un projet innovant ou peu prisé par les investisseurs traditionnels. La prise de participation ouvre le droit, dans certains cas, à des avantages fiscaux pour les investisseurs.

Le crowdlending (prêt participatif) 

Le concept du prêt participatif est de mettre en relation des personnes désireuses de prêter leur argent avec des entreprises (TPE ou PME) voulant emprunter de l’argent pour réaliser leur projet. Les projets sont qualitatifs car triés sur le volet par une équipe d’analystes. Le prêt permet en général de financer des dépenses non prises en compte par les banques ou des projets d’investissements immatériels.

Cependant, l’entreprise doit exister depuis au moins deux ans pour y prétendre notamment pour les prêts rémunérés. Le montant du prêt rémunéré est plafonné par la loi à 2 000 euros par individu et à 5 000 euros pour le non rémunéré.

4. Crowdfunding : quelle plateforme choisir ?

Pour utiliser le financement participatif ou crowfunding pour votre projet, il est nécessaire de vous rendre sur une plateforme en ligne dédiée à cette activité.Avec le développement de ce mode de financement, il en existe aujourd’hui une multitude. Parmi les plus connues : Kiss Kiss Bank Bank, Ulule etc…

Certaines plateformes s’intéressent à toutes sortes de projets. D’autres sont spécialisées sur un secteur en particulier : culture, social, environnement, innovations, numérique, etc.

Pour rechercher facilement des plateformes de crowdfunding vous pouvez notamment consulter :

  • Le portail du crowdfunding proposé par Bpifrance : vous y trouverez plus de 30 plateformes de don, de prêt et d’investissement ;
  • Le répertoire des plateformes membres de Financement participatif France, l’association des professionnels de crowdfunding.
Piggy Bank

Le crowdfunding s’est considérablement développé en France et il s’agit d’une solution alternative à ne pas négliger pour vous aider à trouver les fonds nécessaires afin de boucler votre projet entrepreneurial. Toutefois, une campagne de financement participatif se prépare et vous devrez par ailleurs bâtir une véritable stratégie pour convaincre le maximum de personnes à vous aider.

Vous désirez lancer votre projet de création d’entreprise ? N’hésitez plus et prenez rendez-vous gratuitement avec l’un de nos conseillers Formalizi. 

Commencez les démarches

Gérer mon entreprise

URSSAF et micro-entreprise : ce qu’il faut savoir

Si vous envisagez de vous lancer en qualité de micro-entrepreneur, vous allez obligatoirement bénéficier d’une…
Documents annexes

Comment rédiger ses CGU ?

92 % des entreprises déclarent que leur présence sur internet est indispensable ou utile à…
Créer une entreprise

5 freins à la création et comment les surmonter

Qu'importe son âge ou son milieu social, l'envie de créer son entreprise n'a jamais été…
Edito

Edito #3 : La rentrée masquée des bureaux, un pas de plus vers le télétravail ?

Le gouvernement a annoncé en ce milieu du mois d'août 2020 l'obligation de porter le…