6 minutes de lecture

Article mis à jour le 7 octobre 2020.

Vous envisagez de créer une SAS (Société par Action Simplifiée) et vous souhaitez savoir combien cela va vous coûter ?

Lorsque l’on crée une entreprise, les coûts de création sont un élément important à prendre en considération quand on souhaite se lancer.

La SAS rencontre un grand succès actuellement du fait de la grande liberté qui est conférée aux associés pour organiser son fonctionnement.

Néanmoins, comme toute société commerciale, la SAS nécessite de réaliser de nombreuses formalités qui ont un coût : frais d’immatriculation, publication de l’annonce légale, honoraires de rédaction…

Alors, créer une SAS, combien ça coûte ? Découvrez-le en détail dans cet article.

Créer une SAS, combien ça coûte ?

Résumé de l’article

Quel est le capital social minimum en SAS ?

La SAS a l’avantage d’être assez souple au niveau du capital social. En effet, son minimum est de 1€ symbolique. Toutefois, il vous sera recommandé de déposer en capital social une somme plus importante, afin de montrer le sérieux de votre projets pour de potentiels futurs investisseurs.

Quels sont les frais liés à la création d'une SAS ?

Les principaux frais de constitution de votre SAS seront liés à la rédaction des statuts, ainsi qu’au dépôt de votre dossier au Greffe. Vous aurez aussi à payer des frais de dépôt d’une annonce légale dans un journal habilité.

En savoir plus

Existe-t-il d'autres frais liés à la création d'une SAS ?

Il vous faudra aussi prévoir certains frais nécessaires au lancement de votre activité : location d’un local, dépôt de marque, création d’un site web…

1. Combien investir en capital dans la SAS ?

L’une des particularités de la société par actions simplifiée est la grande souplesse accordée aux fondateurs pour organiser librement leur société.

Si la loi n’exige aucun montant minimum pour créer une SAS, le capital social est le financement de base de la société qui va permettre son développement. Il est composé de différents apports effectués par les associés fondateurs au moment de la création de la société : en numéraire, en nature et/ou en industrie.

En fonction de la nature de votre projet et de vos objectifs, l’apport en capital social doit être pris en considération dans les frais à prévoir pour créer votre SAS.

À savoir : L’intervention d’un commissaire aux apports est nécessaire pour les apports en nature d’une valeur supérieure à 30 000 € ou à la moitié du capital social. Un barème encadre ces frais supplémentaires (article R823-12 du code du commerce).

2. Les coûts liés à la rédaction des statuts de SAS

Il s’agit là de la première formalité de création de SAS qui est à accomplir par les associés. Les statuts constituent un acte juridique obligatoire pour toutes les sociétés commerciales, il permet d’organiser le fonctionnement de la société en définissant l’ensemble des règles qui régissent les rapports entre les associés mais également les rapports vis-à-vis des tiers.

Les frais liés à cette étape de la création vont dépendre de votre choix d’être assisté ou non par des professionnels. En effet les statuts peuvent être rédigés de plusieurs façons :

  • Être accompagné par une plate-forme juridique en ligne qui personnalise vos statuts pour un prix variant de 120€ à 600 € ;
  • Faire appel à un avocat ou un expert-comptable : les honoraires sont libres et varient selon les spécificités de votre SAS. Le montant évolue en moyenne entre 1500€ et 2500€ ;
  • Rédiger soi-même les statuts à l’aide d’un modèle de statuts gratuit en ligne par exemple. Attention toutefois: tous les modèles gratuits en ligne ne se valent pas…

À savoir : si la loi laisse une grande liberté aux associés de la SAS pour rédiger les statuts, un certain nombre de clauses obligatoires doivent être mentionnées. De plus, vos statuts doivent être personnalisés en fonction de votre activité afin d’éviter tout conflit ultérieur.

3. Frais de constitution de la SAS : combien ça coûte ?

Pour valider sa création, la SAS doit être déclarée et immatriculée auprès du Centre de formalités des entreprises (CFE).

Ces frais de constitution sont incompressibles et incluent :

À savoir : le stage payant de préparation à l’installation (SPI) pour les artisans n’est plus obligatoire depuis la promulgation de la loi PACTE

4. Créer une SAS : Les autres coûts à prévoir

En dehors des frais de création, des dépenses liées à l’installation et à l’activité de votre entreprise sont à anticiper. Selon la situation dans laquelle se trouve la SAS, on peut par exemple citer :

  • L’acquisition d’un bail ou un local commercial ;
  • La protection de l’ensemble de sa création : enseigne, nom commercial, prototype, marque, logo, brevet auprès de l’INPI ;
  • La création d’un site internet pour vendre ses produits ou services ;
  • L’accompagnement par un expert-comptable pour gérer la comptabilité et établir les comptes annuels ;
  • L’investissement dans une enseigne ou des documents commerciaux (plaquette, carte de visite, etc…).

Mais selon les domaines d’activité, vous pourrez aussi être dans l’obligation de souscrire à un contrat d’assurance (par exemple dans le domaine du bâtiment avec les garanties décennales, ou des services à la personne avec l’assurance professionnelle).

Distribuer les dividendes en SAS

La constitution d’une entreprise est un parcours complexe qui engage la réussite de votre projet.

Nous avons vu en pratique que les formalités de création d’une SAS coûtent en moyenne 350€, les dépenses supplémentaires dépendant des choix que vous effectuerez.

Vous avez le moindre doute ou questionnement ? N’hésitez plus et prenez rendez-vous gratuitement auprès de l’un de nos conseillers.

Commencez les démarches

Dénomination

Changer le nom de sa société : combien ça coûte ?

Comme nous l’évoquions dans notre article « Comment choisir le nom de sa société ?…
Documents annexes

Dans quels types de structures peut-on prévoir un pacte d’associés ?

Le pacte d’associés est un contrat confidentiel conclu entre au moins deux associés d’une société…
Documents annexes

5 bonnes raisons d’assurer son entreprise dès sa création

Article invité rédigé par les équipes d'Easyblue.  La grande oubliée quand on commence son business,…
Créer une entreprise

Les erreurs à ne pas commettre lorsqu’on lance son entreprise

Entreprendre est une aventure passionnante mais qui signifie changer son mode de vie. Lorsqu’on souhaite…