fbpx
5 minutes de lecture

Vous souhaitez créer votre startup mais vous ne savez pas par où commencer ? Formalizi répond à vos questions.

On pouvait compter plus de 10 000 startups en France début 2020, et ce chiffre est en constante évolution. Vous pouvez alors être tenté(e) de monter votre startup, une fois LA bonne idée trouvée.

A l’ère du numérique, où tout va très vite, il est devenu plus facile de créer une entreprise : les démarches sont simplifiées, on peut faire une grosse partie des formalités en ligne et en quelques jours l’entreprise est créée, grâce à des sociétés comme Formalizi.

Alors, quelles sont les étapes à suivre pour créer sa startup en France en 2020 ? Formalizi répond à toutes vos questions dans cet article. 

Les étapes pour créer sa startup en 2020

1. Créer sa startup : est-ce compliqué ?

Tout d’abord, une startup est une entreprise ayant certaines caractéristiques. Par conséquent, créer sa startup, c’est créer une entreprise.

Trouver la bonne idée

La première étape, avant même la création de la startup, est de trouver une bonne idée qui sera le fil conducteur de votre startup.

Cette étape peut être rapide, notamment si cette idée est assez simple à mettre en place. Cette étape peut également être plus longue, si vous devez effectuer des recherches afin d’obtenir un projet ou une idée plus aboutie par exemple.

Élaborer un business model ou tester son marché

Dans un second temps, il faudra concrétiser votre idée et vous pencher sur l’aspect économique de votre idée. Pour cela, il faudra élaborer un business model; c’est à dire la stratégie de votre future entreprise pour gagner de l’argent, mais aussi un business plan ainsi qu’une étude de marché.

Cette étape est nécessaire notamment pour solliciter par la suite des financements, mais elle vous permettra également de mieux appréhender votre futur business et d’avoir une meilleure vision sur le développement qu’il faudra faire.

Il vous est évidemment possible de commencer votre startup avec votre idée et en testant rapidement le marché, sans forcément d’idée précise en tête sur votre futur business model. Cela vous permet de démarrer rapidement, et de faire face directement au marché. Ce sont souvent les retours consommateurs qui font pouvoir permettre d’affirmer ou d’infirmer son idée. C’est le principe même du lancement de l’application Yuka qui a démarré son activité avec une idée précise de leur objectif, mais sans aucune idée de la manière dont ils allaient dégager des bénéfices. Yuka est aujourd’hui devenue une application incontournable pour des millions d’utilisateurs, et qui parvient à faire du chiffre grâce à des nouveaux projets et grâce à leur communauté.

Créer la structure juridique

Enfin, il faudra créer la structure juridique de votre startup. Différentes possibilités s’offrent à vous et il est important de se renseigner sur les formes juridiques afin que vous trouviez celle qui correspondra le mieux à votre projet.

En effet, la forme juridique de votre startup n’est pas simplement la coquille vous permettant de développer votre business. La forme juridique a également un impact important sur la vie de la société et de ses associés :

  • Qui décide quoi ?
  • Comment les dirigeants et associés sont rémunérés ?
  • Combien coûtent les rémunérations (fiscalité et cotisations sociales) ?
  • Qui peut entrer au capital de la société ?

Une fois la forme sociale choisie, il vous restera à effectuer toutes les formalités de création de la société et vous pourrez alors faire appel à des conseillers pour épargner des semaines de recherche et d’incompréhension.

2. Quelles formalités pour créer sa startup ?

Créer juridiquement sa startup revient à créer une société classique : il faut se soumettre aux formalités administratives de création.
Cette étape est essentielle avant l’exercice de l’activité, pour être en règle et facturer les premiers clients.

Les étapes pour créer son entreprise sont :

  • Rédaction et signature des statuts;
  • Dépôt à la banque l’apport en numéraire constituant le capital social;
  • Publication de l’annonce légale faisant publicité de la création de la société dans un journal d’annonces légales;
  • Domiciliation de l’entreprise : lieu du siège social;
  • Dépôt du dossier de création au CFE;
  • Réception du KBIS.

3. Quelles aides pour créer sa startup ?

Une des problématiques des créateurs de startups est de trouver des financements pour son projet. Il est possible de bénéficier de plusieurs aides pour la création de sa startup, il faut pour cela vérifier les conditions d’éligibilité.

Selon les cas, il est possible de :

  • Prétendre aux aides de Pôle emploi : maintien des indemnités ou obtention des indemnités sous forme de capital;
  • Obtenir un financement de certains organismes : dispositifs de BPI France, dispositifs mis en place par les régions pour aider les entrepreneurs, etc;
  • Obtenir des aides financières des organismes privés.

À savoir : les allocations-chômage peuvent être maintenues sous certaines conditions et sur une période déterminée par Pôle emploi.

4. Créer sa startup : combien ça coûte ?

Enfin, le dernier point important reste le coût de création de la startup. Chaque projet est différent et par conséquent les coûts de créations diffèrent, cependant nous pouvons vous donner les clés permettant d’évaluer les coûts de création de votre startup.

De manière synthétique il faut prévoir :

  • Un apport de chaque associé : il n’y a plus de capital social minimal imposé; il est ainsi possible de créer une société avec un capital social de 1€ cependant il peut être judicieux de prévoir un capital social plus important.
  • La rédaction des statuts : le coût dépendra de la personne qui les rédige. Si vous vous en chargez ce sera gratuit, s’ils sont rédigés par un professionnel il faudra prévoir un budget (entre 120 et 600€ s’il s’agit d’une plate-forme juridique et entre 1000 et 2500€ s’il s’agit d’un expert-comptable ou d’un avocat).
  • La publication de l’annonce légale : les frais de publication sont en moyenne de 200€.
  • Les frais liés à l’enregistrement de la société auprès du CFE compétent : 40€ pour une société ayant une activité commerciale et 130€ pour une activité artisanale.
  • Les frais facultatifs pour la création de la startup : location d’un bureau, dépenses liées à la protection de votre marque / brevets, développement marketing, etc.
Créer votre société

La création d’une startup n’est pas un long fleuve tranquille. Cependant, toutes les formalités peuvent être effectuées en ligne et les coûts de création de la société peuvent être réduits au maximum. Ainsi, il est possible de consacrer son temps et son argent au développement du projet en lui-même.

Vous avez encore des doutes quant à la création de votre startup ? N’hésitez plus et prenez rendez-vous gratuitement avec l’un de nos conseillers Formalizi. 

Commencez les démarches

SARL

Le siège social d’une SARL

Le siège social est l’adresse officielle d’une entreprise. Le choix du siège social fait partie…
Gérer mon entreprise

Pourquoi et comment déposer sa marque ?

Un des points qui est abordé dans le cadre d’un projet entrepreneurial est le nom…
Créer une entreprise

Société civile : différents types pour différents projets

Les sociétés civiles sont en principe limitées aux activités non commerciales. Toutefois, on les retrouve…
Créer une entreprise

Société Civile : définition et caractéristiques

La société civile se distingue d’une société commerciale par le caractère particulier de ses activités.…