5 minutes de lecture

Vous envisagez de créer votre startup et vous souhaitez savoir combien cela coûte ? Cet article est fait pour vous !

On entend souvent dire qu’il ne faut pas grand-chose pour créer sa startup, ou que certaines grandes entreprises d’aujourd’hui se sont créées avec très peu de moyens. Cette affirmation est à nuancer et à adapter selon les situations. En effet, le coût de création de votre startup dépendra de votre projet : les fonds nécessaires au démarrage de votre startup, la nature du projet, le choix de la structure juridique, etc.

Alors, quelles sont les coûts des différentes formalités juridiques à la création de votre startup ? Formalizi répond à toutes vos questions dans cet article. 

Créer sa startup, combien ça coûte ?

1. Qu’est-ce qu’une startup ?

Avant d’envisager le coût de création d’une startup, prenons d’’abord le temps de la définir.

Une startup est une entreprise en démarrage qui a un fort potentiel de croissance et qui recherche un business model qui peut fonctionner à grande échelle.

Ainsi, une startup n’est pas une forme de société au sens juridique du terme (SARL, SAS, EURL, etc). Toutefois, une forme juridique est nécessaire pour que la startup existe en tant que telle. Le choix de la forme juridique dépendra de votre future activité, ainsi que d’autres critères.

2. Le capital social de la startup

En premier lieu, la création de la société qui permettra à votre startup d’avoir une existence, est conditionnée par la nécessité d’apports par les associés.

Concrètement, chaque associé doit apporter soit de l’argent (apport en numéraire), soit un bien (apport en nature), soit du travail (apport en industrie). En échange de cela, il obtiendra des parts de la société. Les apports de chaque associé sont donc une première réflexion relatif au coût de création de la startup.

Ce montant dépendra des moyens de chaque associé mais aussi du projet en lui-même. Certains projets requièrent un très petit investissement (services en ligne, conseil,…) alors que d’autres nécessiteront des investissements plus importants (VTC, bâtiment,…).

À savoir : auparavant, un capital social minimal était imposé pour certaines formes de société. Dorénavant, on peut constituer une société avec 1€ de capital social, à l’exception des Société Anonyme (SA). Néanmoins, il peut être parfois judicieux d’avoir un capital social plus conséquent.

Par ailleurs, dans certains cas, l’intervention d’un commissaire aux apports peut être nécessaire (notamment en cas d’apport en nature supérieur à 30 000€). Cette intervention vous sera facturée, si vous vous trouvez dans cette situation (entre 1000 et 3000€).

3. La rédaction des statuts de la startup

La première étape permettant la création juridique de la startup est la rédaction des statuts. Les statuts sont les règles gouvernant la société. Cette étape ne doit pas être négligée.

Plusieurs options s’offrent à vous :

  • Vous pouvez rédiger vous-même vos statuts. Dans ce cas, cette étape n’aura aucun coût mais cela peut s’avérer risqué;
  • Vous pouvez également faire rédiger vos statuts par un avocat ou un expert-comptable. Les honoraires de rédaction des statuts sont fixés librement et dépendront de la forme sociale choisie et de la complexité des règles nécessaires. Il faudra compter entre 1000 et 2 500€;
  • Vous pouvez être accompagné par une plateforme juridique en ligne. Le coût de cet accompagnement dépendra de la formule, ainsi que de la forme juridique choisie. Il faudra compter entre 120 et 600€.

4. La publication de l’annonce légale pour la création de la startup

La publication de la création de la société dans un journal d’annonce légale est également une condition obligatoire à la création de toute société et donc d’une startup. Les frais de publication sont en moyenne de 200€.

5. Les frais liés à l’enregistrement de la société auprès du CFE compétent

Ensuite, les frais liés à l’enregistrement de votre société auprès du Centre des Formalités des Entreprises sont les suivants :

  • Si votre activité est commerciale : l’immatriculation au RCS est d’environ 40€;
  • Si votre activité est artisanale : l’immatriculation au Registre des métiers est de 130€;
  • Les formalités liées au registre des bénéficiaires effectifs (obligatoire) sont de 25€.

6. Les frais facultatifs pour la création de la startup

Vous avez trouvé ci-dessus les dépenses nécessaires liées à la création de votre structure juridique qui est un passage obligé pour créer votre startup.

Vous devez également étudier les autres frais auxquels vous devrez faire face en fonction de votre situation, entre autres :

  • Location d’un bureau;
  • Dépenses liées à la protection de votre marque / brevets;
  • Développement marketing : création d’un logo, cartes de visite;
  • Engager un expert-comptable;
  • Dépenses liées au développement de votre projet : matériel, etc;
  • Assurances et responsabilité civile professionnelle;
  • Embauche de salariés.
Temps gagné avec Formalizi

Créer sa startup nécessite un minimum d’argent, cette somme dépendra de votre projet et de vos besoins. Concernant les coûts de création de votre structure juridique, il est possible de faire toutes les formalités seul, cela coûtera moins cher.

Toutefois, il peut être judicieux de se faire accompagner par un professionnel et ce surtout si vous n’avez aucune connaissance dans le domaine. Cela vous épargnera beaucoup de temps, et surtout des problèmes juridiques à l’avenir.

Vous avez encore des doutes quant à la création de votre startup ? N’hésitez plus et prenez rendez-vous gratuitement avec l’un de nos conseillers Formalizi. 

Commencez les démarches

Documents annexes

5 bonnes raisons d’assurer son entreprise dès sa création

Article invité rédigé par les équipes d'Easyblue.  La grande oubliée quand on commence son business,…
Créer une entreprise

Les erreurs à ne pas commettre lorsque l’on lance son entreprise

Entreprendre est une aventure passionnante mais qui signifie changer son mode de vie. Lorsqu’on souhaite…
Fermeture de société

Quelles sont les différences entre dissolution, liquidation et radiation de société ?

Tout entrepreneur ou futur chef d'entreprise se pose souvent des questions relativement à la création…
Documents annexes

Quelles sont les différences entre pacte d’associés et pacte d’actionnaires ?

Le pacte d’actionnaires et le pacte d’associés sont des contrats qui viennent s’ajouter aux statuts…