fbpx Skip to main content
trouver des investisseurs

Chaque année en France plus de 800 000 entreprises se créent. Vous voulez être votre propre patron en auto-entrepreneur, ou souhaitez créer votre restaurant ou une boite de consulting ? La première étape avant les formalités administratives est la levée de fonds.

Vous avez toujours rêvé de monter votre société mais ne savez pas comment trouver des investisseurs ? Pas de panique nous vous disons tout sur ces démarches !

En bref

Quels sont les arguments pour convaincre la banque de vous prêter de l'argent ?

Il existe tout un faisceau d’éléments que la banque regardera pour apprécier votre projet. Votre objectif sera de présenter un business plan cohérent, et surtout crédible. La banque qui vous prête de l’argent appréciera ainsi vos capacités de remboursement.

En savoir plus

Le crowdfunding est-il un prêt comme un autre ?

Il faut déjà savoir que les plateformes proposant ce genre de service ont fait l’objet d’une réglementation des pouvoirs publics. De plus, le financement participatif ne recouvre pas uniquement le prêt, mais aussi la donation et la participation au capital de votre société.

En savoir plus

Organismes publics : à qui s'adresser ?

Bpifrance, caisse des dépôts… Il existe beaucoup plus d’organismes susceptibles de vous aider que vous ne le pensez ! Nous vous fournissons une liste dans cet article, mais retenez bien qu’elle n’est pas exhaustive, et que faire des recherches de votre côté paiera !

En savoir plus

1. Faire appel aux banques et aux établissements de crédits 

Les banques peuvent vous prêter de l’argent pour permettre votre création d’entreprise. Il s’agit de la première aide qui vient en tête quand on parle d’investissement dans une société.

Evidemment, la banque ne peut vous venir en aide que si vous la convainquiez de la pertinence de votre projet professionnel. Cette pertinence est analysée en fonction de la qualité de projet, et surtout de vos capacités de remboursement de ce prêt.

Lorsque l’on parle de banque, il faut viser plus large en réalité : vous pouvez ainsi vous adresser aux établissements de crédit de manière générale, pas forcément votre banque en tant que particulier, mais également d’autres. Vous pouvez également recourir aux services d’un courtier en banque, dont la mission sera de vous trouver les meilleures solutions adaptées à votre projet. Techniquement, plusieurs documents sont nécessaires pour présenter votre projet comme vos papiers d’identité, justificatifs de domicile…

De même, la banque vous demandera un certain nombre de garantie : vous pouvez faire appel à une caution notamment. Cela augmentera votre crédibilité, et donc les chances d’obtenir ce prêt.

2. Le crowdfunding pour trouver des investisseurs ? 

Le crowdfunding a un avantage comparé aux financements traditionnels par les banques : il nécessite moins de contraintes pour l’obtenir.

Ainsi, vous pouvez avoir recours au financement participatif si vous désirez éviter les établissements de crédit, si vous voulez obtenir un financement complémentaire à votre activité, voire si vous voulez simplement tester la viabilité de votre projet en vous entourant d’une communauté de clients potentiels.

Trois formes de financement participatifs peuvent être relevées : vous pouvez opter pour le modèle du don, du prêt ou de l’investissement.

Le don s’effectue avec ou sans contrepartie. La contrepartie du don peut être une précommande, ou d’autres avantages dans votre shop. Le prêt peut lui s’accompagner d’intérêts ou non. A savoir que la loi fixe un terme maximum, il a une durée maximale de 7 ans.

Enfin, l’investissement peut se faire sous forme de capital : l’investisseur sera rémunéré par des dividendes de votre société. Il peut également se matérialiser en obligations, qui se rapprochent du régime du prêt. Il est aussi possible que l’investissement intervienne contre royalties, qui est une rémunération sur le chiffre d’affaires de l’entreprise.

Il existe beaucoup de plateformes dédiées au financement participatif, certaines sont spécialisées dans certains domaines, d’autres sont plus générales.

A savoir

Les pouvoirs publics, conscients du développement de cette pratique, l’ont considérablement encadré. Les différentes plateformes doivent ainsi respecter des obligations d’information, et de conservation de fonds.

Cette pratique est donc très sûre aujourd’hui, ce qui apporte un argument supplémentaire à y recourir !

3. Rencontrer les organismes publics pour trouver des investisseurs

Au delà des acteurs privés qui peuvent apporter leur concours au financement de votre boite, il ne faut surtout pas négliger les autorités publiques qui, elles aussi, peuvent vous financer.

Il y en a beaucoup, et il ne serait pas possible d’être exhaustif. Cependant nous pouvons vous citer parmi les plus importants :

  • Bpifrance : depuis sa création, cet établissement est le principal fournisseur d’investissement des entreprises. Bpifrance dispose d’un large panel d’offres : prêt à moyen et long terme, crédit-bail, participation au capital, offres de garanties pour des prêts bancaires… Toutes ces solutions s’adaptent également à toutes les tailles d’entreprise, TPE, PME, auto-entrepreneurs, etc.
  • La Banque Européenne d’Investissement : cet organisme européen s’adresse notamment aux PME. La BEI peut vous fournir des prêts, jusqu’au tiers, voire la moitié du coût d’investissement total de votre projet. Elle peut également constituer des garanties pour vos prêts.
  • La Caisse des Dépôts et Consignations : via son organisme « La Fabrique à entreprendre », la CDC cherche des profils n’ayant pas accès au crédit bancaire, les repreneurs d’entreprises, et plus généralement tout entrepreneur à la recherche d’investissement.

Il existe bien d’autres moyens de trouver des investisseurs via l’administration : les organismes ayant pour but de favoriser la croissance et le dynamisme économique sont nombreux. Les Départements et les Régions figurent ainsi parmi les interlocuteurs privilégiés.

Trouver des investisseurs est une étape fondamentale dans la création de votre entreprise, et peut paraître assez intimidant à plus d’un titre. Vous pouvez vous adressez à une banque, c’est le chemin le plus classique. Cependant vous devrez faire preuve de crédibilité, et fournir un projet cohérent. Le financement participatif est également une solution, et permet un contact direct avec des potentiels clients. Enfin, le recours aux organismes publics ne doit pas être sous-estimé d’autant plus qu’il en existe beaucoup !

Laisser un commentaire