fbpx Skip to main content
devenir-franchisé

La franchise se définit comme étant l’accord commercial et juridique par lequel le franchiseur fournit au franchisé une marque, un savoir-faire et une assistance en contrepartie d’une rémunération. La franchise occupe une très grande place en France, représentant près de 60 milliards d’euros de chiffre d’affaires, ce qui en fait le leader européen en la matière. Entrer en franchise est très attrayant pour de nombreux entrepreneurs : ils deviennent ainsi patrons de leur propre enseigne tout en bénéficiant du réseau et du savoir-faire du franchiseur.

Vous souhaitez sauter le pas et devenir franchisé à votre tour ? Nous vous éclairons sur tout ce que vous devez savoir au préalable.

En bref

Pourquoi choisir le modèle de la franchise ?

Pour le franchisé, choisir ce modèle lui permet d’obtenir une crédibilité et une stabilité. Il bénéficie d’une clientèle certaine, du savoir-faire du franchiseur et du soutien des établissements bancaires qui le financent.

En savoir plus

Qu'est ce qu'une tête de réseau ?

En franchise, la tête de réseau constitue l’organisation mise en place par un franchiseur. La tête de réseau développe le réseau de franchise et permet le développement commercial des franchisés.

En savoir plus

Peut-on reprendre une enseigne franchisée déjà existante ?

Absolument ! En raison du turnover des franchisés, de nombreuses franchises, y compris (voire même surtout) les plus grosses ont souvent plusieurs enseignes disponibles à la vente chaque année. Se pencher sur ces opportunités peut donc être très intéressant.

En savoir plus

1. Elisez un secteur et réalisez une étude de marché

Un des avantages majeurs de la franchise est son modèle basé sur la formation initiale : le franchiseur a en effet une obligation de formation envers le franchisé et doit donc transmettre son savoir-faire, qui s’articule autour de son concept phare. Cela explique pourquoi de très nombreux franchisés sont en reconversion professionnelle et n’exerçaient pas dans ce secteur avant leur entrée. Le choix de votre secteur est donc beaucoup plus libre que dans d’autres modèles économiques, ce qui est un avantage non négligeable.

Du côté de l’étude de marché, il faut d’abord savoir que le franchiseur est tenu d’une obligation de vous fournir un certain nombre d’informations, contenues dans un Document d’Information Précontractuel. Il s’agit d’une obligation légale, à laquelle il ne peut se soustraire. Au sein des informations transmises se trouve notamment une étude de marché réalisée par le franchiseur. Cette étude porte à la fois sur l’état national du marché ciblé, et sur l’état local.

On pourrait donc croire que cette étude est suffisante pour le franchisé. Mais attention ! Puisqu’il s’agit d’une obligation pour le franchiseur, ce dernier aura souvent tendance à se contenter du minimum.

L’élaboration d’une étude de marché de votre côté est donc nécessaire. Pour ce faire, vous devez choisir un secteur. L’étude que vous mènerez vous présentera les chiffres d’affaires du secteur, les parts du marché de vos potentiels concurrents, mais aussi l’environnent socio-démographique comme le pouvoir d’achat…

Vous pouvez évidemment effectuer cette tâche vous-même, mais le recours à un cabinet spécialisé vous apportera une sérénité et vous fera gagner un temps précieux.

2. Choisissez un réseau franchiseur

La durée minimale moyenne du contrat de franchise est de cinq ans, aussi il est important de bien choisir le réseau franchiseur que vous souhaitez intégrer. Après avoir choisi le secteur d’activité qui vous convient, vous pouvez trier les réseaux en fonction du coût d’entrée et de vos capacités financières.

Une fois ce premier tri effectué, il reste des critères pour choisir votre réseau franchiseur. Il est intéressant de se pencher sur la rentabilité du réseau, sur sa notoriété, sur l’étendue du savoir-faire du franchiseur ou encore sur la pérennité du succès des produits distribués.

Pour vous donner un aperçu le plus proche de la réalité possible du réseau, vous pouvez également rencontrer des franchisés, pour échanger avec eux sur leurs impressions, leurs conseils et expériences.

La rencontre avec la tête de réseau est également primordiale. Le contrat de franchise est en effet un contrat in tuitu personae, ce qui signifie qu’une bonne relation franchiseur-franchisé est essentielle.

Enfin, une fois le premier contact établi avec votre potentielle future tête de réseau, examinez attentivement les documents d’information précontractuelle qu’il vous a fourni, et analysez votre secteur par une étude de marché.

3. Etablissez votre contrat et fixer des objectifs

Devenir franchisé nécessite l’établissement d’un budget prévisionnel. C’est ici que vous fixerez vos objectifs.
L’établissement du budget prévisionnel se fait en fonction de vos besoins de financement, et vous permet de prévoir à l’avance si votre activité sera rentable ou non.
Le contrat de franchise ne peut être signé qu’après avoir élaboré tout votre projet, pas avant. Bpi France en liste trois types :

– Le contrat de franchise de production
– Le contrat de franchise de service
– Le contrat de franchise de distribution

Aucune règlementation particulière n’est applicable au contrat de franchise, sa rédaction est en grande partie laissée à la liberté des parties. En pratique cependant c’est bien le franchiseur qui a une position dominante dans la rédaction, recourir à un conseiller extérieur peut dès lors être plus qu’intéressant pour vous.

4. Construisez un business plan et choisissez votre localisation

Le business plan est la première concrétisation de votre projet d’entreprise. C’est un passage obligé pour toute création d’activité, à fortiori si vous souhaitez devenir franchisé.

Votre business plan doit être irréprochable tant sur la forme que sur le fond. Il doit indiquer de nombreux éléments ;

– La présentation de votre équipe fondatrice
– L’étude de marché que vous avez réalisée au préalable, ainsi que celle contenue dans le DIP
– Votre stratégie commerciale et de communication
– Le business model de votre entreprise
– La forme juridique de votre entreprise

Le business plan est indispensable pour paraitre sérieux auprès des têtes de réseaux chez lesquelles vous postulez, et pour obtenir des financements. L’entrée en franchise est en effet coûteuse, et votre seul apport financier risque de ne pas être suffisant, aussi une aide de la banque est donc souvent nécessaire.

A savoir

Si la création de votre propre enseigne est évidemment attirante, ne négligez pas la reprise ! La vente d’une enseigne est monnaie courante dans les réseaux, notamment en raison des turnovers ; départ à la retraite, démission, reconversion, etc. Cette option constitue un vrai avantage pour vous puisque vous bénéficierez de l’implantation préexistante et rendra votre business plan d’autant plus solide.

L’entrée en franchise nécessite de nombreuses étapes : désignation d’un secteur d’activité et d’un secteur géographique, d’un réseau, établissement d’un business plan, rédaction du contrat de franchise… Vous devez donc garder à l’esprit que toutes ces étapes ne sont pas des simples formalités et doivent être traitées avec le plus de sérieux possible pour devenir franchisé !

Laisser un commentaire