fbpx Skip to main content

Vous avez un projet d’entreprise en tête ? Vous êtes intéressé par l’entrepreneuriat et l’idée d’être votre propre patron ?

Si vous envisagez de sauter le pas et de lancer votre entreprise, il vous faudra absolument au préalable rédiger un business plan. Ce business plan devra intégrer un certain nombre d’informations essentielles et respecter une structure interne précise de manière à être facilement compréhensible.

Le business plan reflète le potentiel de votre entreprise, c’est pourquoi il ne faut surtout pas bacler sa rédaction (et si vous en êtes encore au stade à vous demander pourquoi, consultez notre article sur l’utilité du business plan).

Vous vous demandez comment faire un business plan ? Formalizi vous explique en détails comment rédiger un bon business plan, dans cet article.

Comment rédiger un bon business plan ?

Résumé de l’article

Quelles sont les caractéristiques d'un bon business plan ?

Pour que votre business plan soit perçu comme solide, il devra être clair, précis, synthétique, démonstratif, et correctement structuré.

Comment organiser son business plan ?

Si plusieurs plans de business plan existent sur internet, nous vous proposons notre modèle basé sur 8 parties :

  • Résumé du projet ;
  • Contexte ;
  • Analyse de marché ;
  • Activité de l’entreprise ;
  • Stratégie et plan de développement ;
  • Plan commercial et marketing ;
  • Prévisions financières ;
  • Équipe et organisation ;
  • Annexe.

En savoir plus

1. Quelles sont les caractéristiques d’un bon business plan ?

Tout d’abord, il faut noter que le business plan a un double usage.

Il permet tout d’abord pour l’entrepreneur lui-même de faire un état des lieux de son projet d’entreprise et de constater son avancement.

Il permet ensuite de démontrer aux personnes étrangères au projet, par exemple un investisseur, le potentiel de l’entreprise. D’où la nécessité de faire un business plan qui ait les caractéristiques suivantes :

  • Clair : le business plan doit être compréhensible par tout lecteur, quelle que soient ses compétences. Si votre projet est technique, il vous faut le simplifier en évitant tout jargon scientifique pour le rendre accessible. Attention, cela ne veut pas dire le rendre simpliste, ce qui peut au contraire dénoter un manque de maîtrise du projet ;
  • Précis : le business plan doit intégrer des données concrètes : des chiffres, des estimations, des hypothèses… Des sources (étude de marché, journalistiques…) doivent aussi figurer pour expliquer comment les données ont été obtenues et pourquoi elles sont vraies. C’est cette précision qui donne une légitimité au business plan et qui permet de convaincre le lecteur ;
  • Synthétique : le business plan ne doit pas être excessivement long. De nombreuses informations différentes doivent y figurer mais c’est à vous de les organiser de manière efficace pour que le business plan soit consultable rapidement. Un business plan trop long nuit à la compréhension. Visez un maximum de 25-30 pages et n’intégrez pas vos sources directement dans le corps du document mais prévoyez une annexe ;
  • Démonstratif : le but du business plan est de convaincre son lecteur que le projet a du potentiel. Un bon moyen pour cela est d’y intégrer en plus de données concrètes des schémas et autres exemples visuels. N’hésitez pas à créer des tableaux, des diagrammes, qui donneront une impression visuelle plus forte à l’ensemble ;
  • Structuré : comme de nombreuses informations différentes doivent figurer dans le business plan, il faut essayer de suivre un enchainement logique dans sa rédaction. Autrement, le lecteur peut s’y perdre. Consultez la partie sur comment organiser son business plan pour savoir comment le structurer convenablement.

Voilà les principales qualités que doit avoir un business plan. On pourrait enfin ajouter que le plus important reste peut-être que votre projet d’entreprise doit avoir du potentiel. Si vous constatez lors de la rédaction de votre business plan que vous avez du mal à rédiger certaines parties ou que vous ne pouvez pas répondre à certaines questions (qui sera le client, comment se faire connaitre…), c’est que votre projet n’est pas encore totalement au point. À vous de peaufiner votre projet pour remédier à ces questions !

Téléchargez gratuitement notre ebook "Créer son entreprise en 2021" !

2. Faire un business plan : comment l’organiser ?

S’il n’y a pas une manière absolue pour structurer un business plan, il doit tout de même y avoir un enchainement logique. Le lecteur doit comprendre au fur et à mesure de sa lecture les composantes du projet sans avoir besoin à un moment ou à un autre de retourner en arrière ou de sauter des pages. Par exemple, cela ne fait pas de sens de commencer à présenter les perspectives financières du projet avant même d’avoir expliqué quel était le projet et ce qu’allait vendre l’entreprise !

Voici les grandes parties qui devront structurer votre business plan et l’ordre dans lequel vous pourrez les présenter. N’hésitez pas par ailleurs à consulter des exemples de structure de business plan sur internet qui pourront vous aider pour l’organiser.

Résumé du projet

Il vous faudra une à deux pages en introduction qui résument le projet. Il faut expliquer de manière synthétique l’activité de l’entreprise, le marché visé, la composition de l’équipe, les données financières clés (chiffre d’affaire et bénéfices), les perspectives à court, moyen et long terme, et enfin l’opération proposée (selon par exemple si vous présentez à un investisseur ou à un banquier pour obtenir un prêt). En gros, vous résumez toutes les parties qui suivent.

Contexte

Il faudra ensuite expliquer l’historique du projet, comment est venue l’idée de l’entreprise, le contexte actuel qui entoure le ou les porteurs de projet et quels ont été les faits marquants dans l’histoire du projet.

Analyse de marché

Partie très importante de votre business plan, il vous faudra décrire les caractéristiques du secteur visé (alimentaire, santé, divertissement…). Quelle est la taille du marché, y a-t-il des barrières à l’entrée (autorisation administrative, investissement conséquent…) ? Bien intégrer ici des données précises pour soutenir les hypothèses qui sont avancées : si vous dites qu’un certain nombre de consommateurs sont prêts à acheter un produit en particulier, prouvez-le !

Activité de l’entreprise

Il vous faudra ensuite décrire le produit ou le service que se propose de vendre l’entreprise. C’est à cette étape qu’il convient de présenter l’avantage concurrentiel de l’entreprise qui lui permettra d’être meilleure que ses concurrents, ainsi que le business model, c’est à dire comment l’entreprise fera son chiffre d’affaire. Il est aussi importer d’aborder ici les aspects techniques de production, et les éventuelles questions de propriété intellectuelle.

À savoir : une bonne estimation de chiffre d’affaire ne consiste pas à faire une estimation de la valeur du marché et se demander combien de parts de marché vous allez vous attribuer ! Il faut plutôt chercher combien de clients vous pourrez raisonnablement toucher dans un premier temps et à quel prix vous allez leur vendre votre produit.

Stratégie et plan de développement

Cette partie décrit les étapes qui sont à venir à un, deux, cinq ans. Par exemple, obtenir un financement pour acheter du matériel le premier mois, signer un certain nombre de clients la première année, élargir l’offre les années suivantes… Il faut à cette étape anticiper les risques éventuels et prévoir des scénarios pour les surmonter s’ils se réalisent.

Plan commercial et marketing

Cette partie peut être fusionnée avec l’étape précédente puisqu’elle consiste à présenter le positionnement de votre produit (grand public, luxe, à usage professionnel…), le mode de distribution, les campagnes marketing qui pourront être lancées pour faire connaitre le produit.

Prévisions financières

Il faut à ce stade présenter d’une part les coûts de fonctionnement de l’entreprise et les bénéfices qu’elle pourra réaliser, et les perspectives financières de l’entreprise en général. Pour cela, il faut établir :

  • un compte de résultat prévisionnel pour les premières années qui démontrera les charges d’une part et les recettes de l’autre. Faites une hypothèse hausse et une hypothèse basse de manière à prévoir différents scénarios de réussite ;
  • un plan de trésorerie sur l’année à venir pour s’assurer que l’entreprise aura les fonds pour subvenir à ses besoins à court terme ;
  • un plan de financement détaillant les investissements à réaliser, le besoin en fonds de roulement, les modalités de financement (emprunt, apport).

Équipe et organisation

Partie souvent méprisée, il est important de présenter les différents membres de l’entreprise, quelles sont les fonctions de chacun et les justifier (compétence particulière, ressource importante). Il faudra aussi notifier si des recrutements sont envisagés. Enfin, il vous faudra préciser ici quelle est la forme juridique retenue pour exercer (formé sociétaire, forme individuelle) et la répartition des pouvoirs et du capital s’il y a plusieurs membres.

Annexe

Vous pourrez dans cette dernière partie réunir les pièces justificatives expliquant vos données et vos hypothèses de manière à ne pas encombrer le corps du business plan.

Créer votre société

Encore une fois, cette structure n’est pas obligatoire mais elle a le mérite de révéler une progression logique dans la présentation de l’entreprise. Le business plan n’a pas vocation à être original dans sa présentation, c’est le contenu qui importe !

Vous souhaitez lancer votre projet et désirez un accompagnement dans les formalités juridiques et administratives ? N’hésitez plus et prenez rendez-vous gratuitement avec l’un de nos conseillers Formalizi. 

Commencez les démarches

Fiscalité d’entreprise et charges sociales

Comment externaliser sa comptabilité ?

Lorsque vous débutez votre activité, la question de la gestion de votre comptabilité est une…
Gérer mes associés

L’actionnariat salarié : fonctionnement et avantages

Depuis longtemps en France, les pouvoirs publics ont développé des méthodes pour associer plus étroitement…
Actualité

Top 5 des livres à lire avant de créer son entreprise

Vous souhaitez vous lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat ? Pour ce faire, il faut bien…
Exercer un métier

Devenir agent immobilier indépendant : le guide complet

Un agent immobilier n’est autre qu’un professionnel réalisant des opérations sur des biens immobiliers appartenant…