fbpx Skip to main content

Très en vogue en ce moment car il s’accorde aux exigences du télétravail, le statut de freelance ne cesse de séduire dans tous les secteurs d’activité. Mais alors un freelance, qu’est-ce que c’est ? Pour rappel, cela désigne une personne physique qui travaille à son compte sous une forme juridique qu’elle choisit.

Pour savoir comment devenir freelance, n’hésitez pas à jeter un œil à l’article que nous avons consacré à cette question : Comment devenir freelance ?

Très apprécié par les travailleurs en quête d’indépendance, le freelancing permet une totale autonomie quant au choix des missions, quant à la charge de travail qu’on s’impose. Mais se lancer en freelance exige d’être conscient de la réalité du marché sur lequel on se trouve. Dès lors, vous saurez qui sont vos clients potentiels et comment les démarcher. Pour cette dernière étape, il peut d’ailleurs être judicieux de créer son propre site internet.

Chaque année, des dizaines d’entrepreneurs sautent le pas et se lancent en freelance, regardons quelques missions prisées par ces nouveaux travailleurs indépendants.

En bref

Peut-on devenir Youtubeur en freelance ?

Tout à fait ! C’est même le statut privilégié par les Youtubeurs puisqu’il permet la création de n’importe quel contenu original.

En savoir plus

Je suis Data Scientist en entreprise, puis-je exercer ma profession en freelance ?

Sans problème ! C’est un métier qui connaît une vraie transition. Nul doute que vous trouverez votre clientèle.

En savoir plus

Je souhaite me lancer en freelance, quelles missions pourrais-je faire en RH ?

Grâce à votre expérience professionnelle, votre profil est adéquat pour exercer en tant que consultant en ressources humaines ou coach en entreprise.

En savoir plus

1. Les missions en freelance pour les créatifs

1. Graphiste

Un graphiste c’est quoi ? Il s’agit en fait d’un professionnel expert de la communication visuelle qui va s’appuyer sur des outils de communication et des supports visuels afin de délivrer un message plus percutant que ce qu’il n’était à l’origine.

Le métier de graphiste s’adapte très bien au freelancing car il comporte intrinsèquement une certaine autonomie et se soustrait facilement aux contraintes habituelles du travail de bureau.

L’exercice d’une telle activité en freelance ne signifie pas qu’elle est plus aisée. Veillez donc à disposer des compétences nécessaires avant de vous lancer.

2. DJ

Bien qu’il soit connu de tous, beaucoup ne soupçonnent pas ou minimisent la complexité du métier de DJ. Il nécessite une connaissance technique approfondie.

Il exige également d’être à l’aise vis-à-vis d’une audience puisque vous l’aurez remarqué, un DJ exerce rarement ses talents devant moins de 50 personnes. Il faut donc bien peser le pour et le contre avant de se lancer et savoir être objectif sur ses capacités.

Dès lors que vous prenez la décision de vous lancer, vous serez confrontés au choix de la forme juridique à adopter. Le statut de micro-entrepreneur est le plus indiqué au lancement de votre activité. Si par la suite vous souhaitez vous développer, vous pourrez toujours opter pour la création d’une société (SASU, EURL).

3. Vidéaste/Youtubeur

On entend communément par vidéaste, une personne dont l’activité est la réalisation et la production de vidéos. Si ces dernières ont pour vocation d’être mises en ligne sur YouTube, alors on parlera de youtubeur.

Connaissant un essor assez phénoménal, cette profession n’en demeure pas moins très technique. Elle requiert une large palette de connaissances puisqu’en général le vidéaste à la charge de l’ensemble du travail nécessaire à la vidéo (montage, mise en scène, photographie, mise à disposition des locaux…). Ce n’est donc pas à la portée de chacun ! En revanche, on peut facilement envisager l’exercice de cette profession à temps partiel, sur ces week-ends par exemple.

2. Les missions en freelance dans la technologie

1. Développeur

Le terme peut paraitre vague pour les non-initiés et cela se comprend au regard de la multitude de missions qu’est en mesure de réaliser un développeur (programmation informatique, développement d’applis, création de sites web…). Vous l’aurez compris, on ne s’improvise pas développeur. Il faut bien sûr maîtriser un certain nombre de langages informatiques mais aussi faire preuve d’adaptabilité pour réagir aux demandes du client. Ajoutez à cela que ce métier est en constante évolution, vous devrez donc vous former continuellement pour rester à la page.

In fine, vous exercerez un métier passionnant aux missions variées et dont l’exercice se prête tout à fait au travail à domicile.

2. Webdesigner

A la croisée des chemins entre graphiste et développeur, le webdesigner est celui qui créé l’identité visuelle d’une entreprise sur les réseaux et sur internet. Ce croisement des tâches implique un croisement des compétences. Le webdesigner peut être amené à travailler avec d’autres spécialistes en informatique afin de compléter son travail.

3. Data scientist

Ce spécialiste de l’analyse de données jouit d’une très forte attractivité ces dernières années. Et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, être data scientist demande en général un background académique conséquent (la majorité ont un bac+5 minimum). A cela s’ajoute la forte technicité de ce métier. Enfin, l’analyse de données a pris une place prépondérante dans la prise de décisions stratégiques au sein des entreprises.

Cette importance du data scientist pour les entreprises entraîne une grande exigence de leur part. On vous conseille donc d’acquérir de l’expérience en entreprise avant de vous lancer en freelance dans ce domaine d’activité. Cela aura d’ailleurs un impact positif sur vos prétentions en matière de rémunération.

4. Community manager

Directement lié à l’avènement des réseaux sociaux, ce professionnel de la communication devient de plus en plus indispensable pour les entreprises publiques et les personnes médiatiques.

Disposant d’un esprit synthétique et d’une orthographe irréprochable, le community manager doit savoir exprimer des idées de façon concise et consensuelle.

3. Les missions en freelance dans les Ressources Humaines

1. Consultant RH

Faisant partie de l’environnement externe à l’entreprise, le consultant RH a un rôle de conseil contrairement au responsable RH salarié de l’entreprise. Ce que l’on attend du consultant RH en freelance c’est un avis extérieur, non biaisé.

Quelles sont les qualités nécessaires ? Vous devez d’abord disposer d’un bon sens de l’observation. Puis avec les informations récoltées, vous devrez analyser les comportements de chacun afin d’en tirer des conclusions susceptibles d’améliorer la vie de l’entreprise et d’orienter favorablement la prise de décisions stratégiques.

2. Coach en entreprise

Cette mission est relativement récente. Cela est un atout et un inconvénient puisque la concurrence sera plutôt faible mais il sera peut-être également difficile de trouver des clients. Concrètement la mission du coach en entreprise se matérialise de deux façons : on a d’abord un coaching en développement personnel/ressources humaines et puis un coaching sur la performance de l’entreprise.

Dans le premier cas, vous devrez faire preuve d’écoute et de compréhension. C’est un métier ou l’humain a une place prépondérante. Les résultats de votre travail peuvent être difficilement quantifiables mais votre apport sera loin d’être anodin.

Dans le second cas, la prestation proposée est plus technique. Une expérience professionnelle antérieure est souvent indispensable. Le public que vous ciblerez ne sera pas forcément le même. Vous vous adresserez plus souvent à des dirigeants, à des décideurs.

3. Secrétaire

On n’imagine pas forcément l’exercice de cette profession en freelance. Pourtant, cela se démocratise et présente beaucoup d’avantages, aussi bien pour le freelance que pour la structure qui l’accueille.

En matière de missions, elles sont identiques à celles d’un/une secrétaire. Vous devrez être autonome, organisé et à l’écoute. La principale différence en exerçant en freelance concernera la liberté dont vous disposerez pour organiser votre travail.

Que ce soit pour les personnes créatives, dans la technologie ou en ressources humaines, ce n’est pas les idées qui manquent pour se lancer à son compte. Il s’agit de métiers qui ont pris beaucoup d’ampleur ces dernières années et sont de plus en plus prisés. Dans le cadre d’une création d’entreprise ou d’une reconversion, vous pouvez tout à faire devenir freelance et être votre propre patron ! N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un de nos conseillers pour créer votre entreprise.