9 minutes de lecture

Entreprendre est une aventure passionnante mais qui signifie changer son mode de vie. Lorsqu’on souhaite créer ou reprendre une entreprise, le futur entrepreneur est enthousiaste à l’idée de lancer sa boîte. Travailler en toute liberté dans un projet auquel il croit, s’affranchir du salariat et voler de ses propres ailes sont autant de motivations qui poussent de plus en plus de personnes à entreprendre.

Toutefois, le futur chef d’entreprise ne devra pas brûler les étapes pour rendre son projet solide et viable.

Voici quelques erreurs à éviter quand on lance son entreprise !

Les 10 erreurs à ne pas commettre lorsque l'on lance son entreprise

Résumé de l’article

Négliger la phase d'étude de marché

Etudier le marché de votre future société est la première étape à envisager dans votre projet. Négliger cette étape pourrait vous faire rendre compte plus tard que votre produit n’est pas faisable, ou que l’offre et la demande ne concordent pas.

Faire l'impasse sur le business plan

Le business plan vous aidera énormément dans votre projet. Il permettra tout d’abord de faire des prévisions sur votre chiffre d’affaire, mais aussi de constituer un solide dossier pour une recherche potentielle de financement.

En savoir plus

Se passer de conseils administratifs et juridiques

Une erreur à éviter lorsque vous lancer votre projet est de vouloir tout gérer seul. Il ne faut pas hésiter à s’entourer dès le début d’acteurs spécialistes dans leur domaines : professionnels juridiques, expert comptable…

Ignorer l'appui de son entourage

Votre entourage est précieux, et il vous permettra de tester votre produit avant de potentiels clients. Il ne faut pas négliger la force des retours que vous pourrez recevoir de personnes qui vous connaissent et qui peuvent beaucoup vous apporter.

En savoir plus

Choisir une structure de société inadaptée

Choisir une mauvaise structure juridique pour votre société peut très vite devenir un problème. Pour être sûr de ne pas vous tromper, nous vous conseillons de passer par un professionnel juridique afin d’identifier quelle sera la structure la plus adaptée à votre projet.

En savoir plus

Ne pas s'informer sur les aides à la création d'une société

De nombreuses aides, à la fois pour la création mais aussi pour la reprise de sociétés, sont disponibles. Il ne faut pas hésiter à se renseigner et à en profiter !

En savoir plus

Négliger ses statuts et son pacte d'associés

Les statuts constituent le document le plus important de votre société, il est donc fondamental d’y passer du temps, et même fortement conseillé de les faire rédiger par un professionnel. Il est aussi important de prévoir un pacte d’associés pour votre société, même si ce document n’est pas obligatoire.

En savoir plus

Ne pas protéger son idée

Certains secteurs, notamment dans l’innovation, sont très concurrentiels ; il est donc aussi conseillé de protéger vos idées afin qu’elles restent votre propriété !

En savoir plus

Négliger les aspects marketing et communication

Une bonne communication est un outil indispensable pour trouver de nouveaux clients. Elle est souvent négligée au lancement d’une société car chronophage, elle est toutefois indispensable dès le lancement de votre projet.

En savoir plus

Oublier la prospection

Enfin, une prospection efficace vous permettra forcément de trouver de nouveaux clients, et de voir votre société croître dès les premiers mois suivant sa création.

En savoir plus

1. Négliger la phase d’étude de marché

L’une des premières choses à faire lorsqu’on lance son entreprise est de vérifier la faisabilité de son projet en faisant une étude de marché. De cette étape va découler la stratégie de votre entreprise grâce aux connaissances apportées par l’analyse du secteur qui va être développé : les clients potentiels et la concurrence.

L’idée générale de l’étude de marché consiste à s’assurer de :

  • la demande sur le produit ou service que l’on souhaite créer : il y a-t-il un besoin ?
  • l’offre : quelqu’un d’autre propose-t-il le même produit/service ?

2. Faire l’impasse sur le business plan

Évidemment, pour faire suite à l’étude de marché, la simulation financière du projet se doit d’être réaliste. Être trop optimiste sur les prévisions de chiffre d’affaires ne permettra pas de s’assurer de la rentabilité de votre entreprise. Si votre projet doit être présenté à des partenaires, il faudra justifier ces chiffres.

Le business plan devient une obligation, notamment lorsque vous devez solliciter un prêt bancaire. Ce dossier financier complet doit inclure un compte de résultat, un plan de financement et un prévisionnel de trésorerie. Trois éléments clés que les financeurs analyseront pour juger de la rentabilité de votre projet.

3. Se passer de conseils administratifs et juridiques

Dès le lancement de votre activité, avant même d’avoir vos premiers clients, vous aurez à investir de l’argent (création des statuts juridiques, frais de greffe, annonce légale, création de site internet, achat de fournitures…).

Très souvent, les aspects financiers sont une découverte car beaucoup de données financières sont à maîtriser très rapidement :

  • La gestion des taux de TVA ;
  • Le compte de résultat ;
  • Le bilan ;
  • Le tableau de trésorerie….

Dans la plupart des cas, il est fortement conseillé de faire suivre votre activité financière par un expert-comptable dès le début de la création de votre entreprise. En effet, cela permet à la fois de bénéficier du savoir-faire d’une personne compétente, de gagner en temps et sécuriser son lancement d’activité en bénéficiant de précieux conseils.

4. Ignorer l’appui de son entourage

Manquer de soutien familial lorsque l’on créer une entreprise ou encore ne pas mobiliser son entourage (famille, amis) constituent des facteurs d’échec du projet.

Pour cette raison, il est indispensable d’expliquer vos motivations à vos proches et de leur présenter votre idée. Créer une entreprise implique nécessairement un changement dans l’organisation du cercle familial. Si vos proches émettent des objections, vous pouvez leur proposer de retravailler le projet avec eux, ainsi ils se sentiront ainsi pleinement impliqués et seront rassurés. Ceux-ci peuvent être d’une précieuse aide matérielle ou morale à ne pas négliger !

5. Choisir une structure de société inadaptée

Micro-entreprise, entreprise individuelle, EIRL, EURL, SARL, SA, SAS, SASU… Pas simple de s’y retrouver parmi les statuts juridiques existant à l’heure actuelle. Malgré tout, ce choix stratégique ne peut être effectué avec précipitation.

En effet, il est nécessaire de prendre en considération plusieurs éléments avant de se lancer : le type d’activité, le capital investi, l’existence ou non d’associés, le niveau de responsabilité souhaitant être endossé…et ce, avant de créer votre entreprise.

Si vous ne savez pas quelle forme juridique correspond le mieux à votre projet, vous pouvez effectuer notre test gratuit en ligne. 

Pour en savoir plus sur les différentes formes juridiques, nous vous invitons aussi à consulter notre article dédié. 

6. Ne pas s’informer sur les aides à la création d’entreprise

Financer son entreprise est une interrogation majeure de tout chef d’entreprise qui souhaite créer ou bien développer son entreprise. Différentes étapes seront nécessaires pour ne rien oublier lors de la construction du projet.

À cet effet, plusieurs solutions sont possibles pour le créateur ou repreneur d’une entreprise. En fonction de votre situation : salarié, demandeur d’emploi, travailleur handicapé… il sera judicieux de vous renseigner auprès des organismes qui pourraient vous donner un coup de pouce au démarrage. Les aides peuvent être octroyées sous forme de subventions, de prêts à taux avantageux ou d’aide de l’État, comme par exemple le dispositif ACRE ou NACRE déployé par le pôle emploi. Votre Centre de Formalités des Entreprises (Chambre de commerce, chambre des métiers…) peut également vous accompagner dans votre démarche de recherche d’aide.

Vous pourrez en apprendre plus sur les solutions pour financer son entreprise dans notre article dédié. 

7. Négliger ses statuts et son pacte d’associés

La rédaction des statuts juridiques est la 1ère étape que vous accomplirez pour donner une existence légale à votre société. Au-delà de l’aspect obligatoire de cette formalité, leur rôle consiste à prévoir et organiser le fonctionnement de la future entreprise et à définir l’ensemble des règles qui régissent les rapports entre associés mais également à l’égard des tiers.

Les enjeux sont multiples, car juridiquement, on se référera systématiquement aux statuts dès qu’une problématique se posera en cours de vie sociale.

Par ailleurs, les choses se compliquent dès lors que la société se compose de plusieurs associés. Il est donc fortement conseillé de prévoir la rédaction supplémentaire d’un pacte d’associés afin d’éviter les conflits internes qui nuiraient au bon fonctionnement de l’entreprise.

Pour plus de sécurité, optez pour le pacte d’associés Formalizi !

8. Ne pas protéger son idée

Sans tomber dans la paranoïa, certains projets doivent être plus protégés que d’autres afin d’éviter que votre création ne tombe dans de mauvaises mains.

Dans certains secteurs, la concurrence et le plagiat font rage, aussi il vous faudra veiller à vous renseigner sur les différentes façons de protéger votre idée, votre concept ou votre produit, d’autant plus si celle-ci ou celui-ci est innovant(e).

À savoir : L’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) est l’organisme référence de la propriété industrielle en France. Cet organisme vous permet de protéger une marque ou un brevet.

9. Négliger les aspects marketing et communication

Nous l’avons souligné, la communication est souvent négligée par les nouveaux entrepreneurs. Elle est pourtant indispensable pour une entreprise afin de gagner en visibilité, de fidéliser et de se faire connaître auprès de ses futurs clients. Une mauvaise communication peut cependant porter préjudice à l’entreprise.

Le plus important est de cibler vos clients en fonction de leurs besoins. Plusieurs supports seront utiles et en premier lieu pensez à être référencé sur internet le plus tôt possible : Les moteurs de recherche et les réseaux sociaux vous permettent la création gratuite d’un compte professionnel pour mettre en avant votre enseigne (les fiches Google My Business et les pages pro Facebook par exemple).

Soyez prudent avec le budget que vous investissez tout en mesurant l’impact de votre communication : quels retours avez-vous ? Avez-vous gagné des clients ?

10. Oublier la prospection

La prospection est l’un des piliers principaux de la réussite d’une entreprise. Ces actions doivent être idéalement mises en place dès le lancement officiel de votre activité. Quel que soit votre domaine professionnel, vous avez besoin de nouveaux clients. De plus, une prospection efficace permet de facturer dès le début de l’activité et vous assure rapidement des revenus suffisants.

Vous aurez compris que la stratégie commerciale n’est pas à négliger. Pour réussir votre projet, vous allez devoir vendre vos produits et services, les promouvoir et obtenir des clients. Dans la mesure du possible, il faut essayer de mettre en place des stratégies commerciales permettant d’avoir des retours sur investissement à court, moyen et long terme.

Créer votre société

La création d’entreprise est un véritable challenge et le succès dépendra de la capacité de l’entrepreneur à savoir s’entourer des bonnes personnes ; qu’il s’agisse de prestataires, d’associés ou de conseillers.

Vous souhaitez être accompagné dans la création de votre société ? N’hésitez plus et prenez rendez-vous gratuitement avec l’un de nos conseillers Formalizi. 

Commencez les démarches

Documents annexes

Dans quels types de structures peut-on prévoir un pacte d’associés ?

Le pacte d’associés est un contrat confidentiel conclu entre au moins deux associés d’une société…
Documents annexes

5 bonnes raisons d’assurer son entreprise dès sa création

Article invité rédigé par les équipes d'Easyblue.  La grande oubliée quand on commence son business,…
Créer une entreprise

Les erreurs à ne pas commettre lorsque l’on lance son entreprise

Entreprendre est une aventure passionnante mais qui signifie changer son mode de vie. Lorsqu’on souhaite…
Fermeture de société

Quelles sont les différences entre dissolution, liquidation et radiation de société ?

Tout entrepreneur ou futur chef d'entreprise se pose souvent des questions relativement à la création…